Jeux du Québec
13:10 9 mars 2013 | mise à jour le: 9 mars 2013 à 13:10 temps de lecture: 3 minutes

Alex Talbot: le roi du ring

Alex Talbot n’a fait qu’une bouchée de son adversaire Antony Côté de la Rive-Sud. Le pugiliste de Lac-Saint-Charles a gagné son combat de finale des Jeux du Québec chez les moins de 58 kg par décision unanime des juges au Jour 8 de la 48e édition de l’événement sportif tenu à Saguenay.

«C’est malade ce que je ressens. J’ai hâte de profiter de ça avec les autres athlètes de la Capitale-Nationale. C’est un gros moment de fierté et d’accomplissement», a déclaré le pugiliste du Club Le Cogneur à Charlesbourg. Le jeune de 15 ans analyse son duel avec positivisme. Le plan de match fixé par son entraîneur, Yannick Bizier, a été suivi à la lettre. L’athlète conserve donc une fiche parfaite, tant en saison régulière qu’aux Jeux du Québec, de sept victoires et aucune défaite.

Le Centre Price de Chicoutimi était bondé. Parmi les nombreux spectateurs, les parents du boxeur de la Haute-Saint-Charles, Réjean Talbot et Johanne Bégin, ont regardé avec attention et fébrilité le combat. «C’est toujours stressant. Il avait plus de combats, mais à la boxe, un coup peut faire tourner tout de bord. On avait hâte que le troisième round finisse», a témoigné M. Talbot ému de ce que venait d’accomplir son fils.

Alexandre Talbot de la Capitale-Nationale s’est attiré les éloges du coordonnateur chez Boxe-Québec, Patrick Denis. Selon ce dernier, malgré une faible expérience de seulement un an et demi sur le ring, Talbot a démontré de belles aptitudes. C’est que le pugiliste prend sa passion au sérieux. «Tous les efforts qu’il a mis, lui seul peut les récolter», a commenté la mère du vainqueur, Johanne Bégin. Pendant les 18 mois précédents, Alex Talbot s’est présenté à son club de boxe quatre fois par semaine, et ce, en plus des camps d’entraînement.

Même s’il était le seul athlète de la Capitale-Nationale dans sa discipline, le Lac-Saint-Charlois a eu la chance de lier des amitiés avec les membres de sa délégation. Il a d’ailleurs été appelé à s’entretenir avec l’équipe féminine de hockey à l’aube d’un match crucial. Aux dires du président de l’Unité de Loisir et de Sport de la Capitale-Nationale, Gilles Maheux, son discours a démontré une expérience sportive et une grande maturité.

Après un régime rigoureux afin de faire le poids et ayant perdu près de sept livres, Alex Talbot savourait son futur repas. Il s’agit de l’un des aspects qu’il juge difficiles dans le cadre de sa préparation. Nul doute que sa double portion de pâté chinois aura été méritée.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *