Hockey
12:12 9 février 2019

Tournoi Passe la rondelle – Une 36e édition dans un esprit de continuité

Tournoi Passe la rondelle – Une 36e édition dans un esprit de continuité
La mise au jeu officielle du tournoi atome. Au centre, tenant la rondelle, le président Danny Gagnon. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

HOCKEY. L’aréna Gaétan-Duchesne, du quartier Duberger-Les Saules, est le point de mire de la 36e édition de tournois Passe-Rondelle qui s’étend du 17 janvier au 14 février. Le manque de bénévoles avait incité Paul-André Rousseau, l’un des fondateurs en 1984, à passer le flambeau à Hockey Québec-Centre.

Le premier président de la nouvelle édition des tournois devenus Passerelle la rondelle, Danny Gagnon, souligne que cet événement sportif était tenu à bout de bras. «Avec les années, les organisateurs et les bénévoles ont trouvé que cette charge était devenue trop lourde. Lorsque la direction nous a annoncé qu’elle ne le reprenait pas, en juin dernier, tout a été mis en œuvre pour le conserver.»

Pour s’assurer de son bon déroulement, précise le président, Hockey Québec-Centre a attribué le travail de préparation et de coordination à six employés. «Nous voulions conserver cette même saveur qui en fait sa force en l’amenant au goût du jour.» Il souligne d’ailleurs que la longévité de ce tournoi démontrait que cette formule était gagnante. «Nous avons maintenu les horaires des matchs, installé des lumières tout autour de la bande et ajouté une zone de jeux pour les plus jeunes avec deux patinoires. Avec cette structure organisationnelle, nous tentons d’amener de nouvelles idées et des stratégies afin que tout le monde s’amuse, car on fait vraiment ça pour les jeunes.»

Équipes

Le tournoi novice s’est déroulé du 14 au 27 janvier et il regroupait les classes novices A, B et C. Le tournoi atome, qui s’adresse aux catégories A, B, C, AA et BB, a commencé le 4 février et il se poursuit jusqu’au 17 février. Quant au pré-novice, il se déroulera en mars.

Parmi les 178 équipes regroupées dans les catégories novices, atomes et pré-novices, près 85% d’entre elles sont considérées comme des équipes locales étant localisées à moins de 100 kilomètres de l’aréna. «Les autres séjournent à Québec. Nous en recevons beaucoup de Montréal, de Jonquière et du Bas-Saint-Laurent. La plus grosse surprise pour nous c’est dans le pré-novice qui regroupe des jeunes de 4 à 6 ans. C’est comme un mini festival et il y a beaucoup de familles qui participent.»

(Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *