Hockey
23:57 22 septembre 2018

Retour de Patrick Roy avec les Remparts

Après 5 ans d’absence à la barre des Remparts de Québec, Patrick Roy était de nouveau l’entraîneur-chef pour l’ouverture de la saison des Diables rouges au Centre Vidéotron. Un retour qui ne s’est pas déroulé comme prévu alors que l’Océanic de Rimouski a disposé de ses rivaux par la marque de 6-2 dans une rencontre où le score n’indique nullement l’allure de la rencontre.

Patrick Roy prodigue des conseils à ses joueurs en troisième période.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Un ajout important alors que le deuxième chapitre du séjour de Patrick Roy avec les Remparts est bien visible.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Le club rimouskois n’a pas semblé intimidé par les cérémonies d’avant-match, qui a vu Patrick Roy dévoiler son deuxième séjour chez les Remparts sur la bannière qui porte son nom, alors que Charles-Edouard D’Astous a inscrit le premier filet de la saison au Centre Vidéotron en avantage numérique. Le reste du premier tiers a été disputé équitablement alors que les deux gardiens ont effectué des arrêts clés.

Les Remparts rebondissent

La formation de Québec a profité d’un avantage numérique au début du deuxième tiers pour créer l’égalité. Le défenseur droitier Sam Dunn a inscrit le premier but de l’année de l’édition  2018-2019 des Remparts avec un tir précis qui a battu le gardien Ellis Colten. Les remparts inscrivent un but à cinq contre cinq pour prendre les devants avec le premier filet de Xavier Cormier dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). L’Océanic créera l’impasse deux à deux avant de retraiter au vestiaire avec un autre filet en avantage numérique. Jimmy Huntington viendra terminer une belle séquence offensive alors que la rondelle s’est déplacée rapidement entre les joueurs rimouskois.

Le héros de la rencontre Olivier Garneau.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Olivier Garneau vient hanter son ancienne équipe

La troisième période fut l’affaire du club visiteur. La troupe de Serge Beausoleil a démontré pourquoi plusieurs observateurs ont choisi cette formation pour terminer au premier rang du classement de la LHJMQ. Jordan Lepage donnera le ton à la période en marquant après un superbe effort individuel où il a soutiré la rondelle aux défenseurs des Remparts pour porter la marque 3 à 2 en début d’engagement. Après une punition au défenseur Sam Dunn, Rimouski profite, pour une troisième fois de la joute, d’un avantage numérique pour secouer les cordages avec un tir précis du jeune prodige Alexis Lafrenière pour donner le but d’assurance avec 3:38 à faire. L’ancien Rempart, Olivier Garneau, viendra compter deux autres buts en fin de rencontre pour terminer son match avec deux buts et deux assistances face à son ancienne équipe.

Serge Beausoleil était satisfait du travail de sa troupe.

Photo Métro Média – Jean Carrier

L’entraîneur-chef des visiteurs, Serge Beausoleil, était visiblement satisfait du résultat. «Je donne crédit aux hôtes qui sont sortis forts. Dans les deux premières périodes, notre gardien de but Ellis Colten a été très solide. Par la suite, nous avons saisi nos chances et je suis très content de la troisième période.

Le héros de la rencontre, Olivier Garneau, était très satisfait de son match. «Je suis officiellement un bleu (Rimouski) maintenant. Tout ce que je veux c’est d’aider mon équipe à gagner et c’est ce que j’ai fait ce soir.»

Du côté des perdants, il y avait du positif à retenir de ce match selon Patrick Roy. «J’ai aimé la manière qu’on est sorti. On a joué une bonne première et une très bonne deuxième, mais Rimouski a été opportuniste. Je pense que les unités spéciales ont joué un grand rôle dans la rencontre. On a été constamment les premiers sur la rondelle et la seule chose que j’ai moins aimée a été nos replis défensifs», souligne celui qui a reçu la plus belle ovation des partisans avant la rencontre.

Il y avait une foule de 13 250 spectateurs pour cette première partie à domicile. Les Remparts pourront se reprendre demain après-midi à 15h00 alors que Sherbrooke sera sur la glace du Centre Vidéotron.   

Patrick Roy était content de l’effort déployé par ses joueurs.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette