Hockey
13:34 14 décembre 2016

«Si j’étais dg, j’aurais fait la même chose!» Olivier Mathieu

HOCKEY. Olivier Mathieu n’aura fait que passer dans l’organisation des Sea Dogs de Saint-Jean. Le jeune attaquant de Drummondville est passé aux Remparts de Québec, mardi, dans une transaction majeure impliquant le gardien étoile Callum Booth.

Nouveau joueur prometteur des Remparts de Québec, l’attaquant Olivier Mathieu. (Photo TC Media – archives, Ghyslain Bergeron)

L’échange, qui implique quatre joueurs et deux choix au repêchage en tout, a pris Olivier Mathieu complètement par surprise. La nouvelle sera officialisée dimanche, à l’ouverture du marché des transactions dans la LHJMQ.

«Je ne m’attendais pas du tout à ça. Quand je l’ai appris, j’allais entrer en cours. C’était le chaos! J’ai reçu plein de messages de mes parents, de mon agent, de mes amis… Tout le monde voulait savoir ce qui se passait. J’étais sous le choc», a raconté Olivier Mathieu, qui fréquente l’école secondaire de la Ruche, à Magog.

Évoluant dans le circuit midget AAA cette saison, Mathieu s’attendait à poursuivre sa carrière dans l’organisation des Sea Dogs, qui en ont fait leur premier choix, le 11e au total, lors du dernier repêchage.

«Les Sea Dogs sont ceux qui m’ont accueilli en premier. Ils vont garder une place spéciale dans mon cœur. Mais comme les rumeurs me disent que je suis maintenant un membre des Remparts, je dois me concentrer là-dessus. Je ne porte plus de chandail bleu et blanc. Je suis maintenant habillé en rouge et en blanc», a lancé le prometteur ailier de 5 pieds, 9 pouces et 154 livres.

«Je comprends la décision des Sea Dogs, même si je sens que ça leur fait mal au cœur de devoir me sacrifier. Si j’étais dg, j’aurais fait la même chose! L’acquisition de Booth pourrait leur permettre de gagner la Coupe cette année et peut-être même l’an prochain.»

Adorant se retrouver sous les feux de la rampe, Mathieu aura maintenant la chance d’évoluer au sein du plus important marché de la LHJMQ. C’est sans compter que ses proches n’auront plus à effectuer huit heures de route pour le voir jouer au Nouveau-Brunswick.

«Les Remparts, c’est une grande organisation avec beaucoup de possibilités. Philippe Boucher est un excellent entraîneur et le Centre Vidéotron est l’une des meilleures places pour jouer au hockey. Ce sera plaisant d’évoluer dans un gros marché, mais ça vient avec le revers de la médaille. Il y a beaucoup de pression qui vient des partisans et des médias», a-t-il fait valoir.

«C’est un peu comme à Montréal : quand tu fais un bon coup, tu en entends parler longtemps, mais c’est pareil quand tu fais un mauvais coup. Tu dois éviter de te mettre de la pression même s’il y a 18 000 spectateurs dans les estrades. Tu dois jouer comme s’il n’y avait rien autour de la glace.»

Rappelé pour sept matchs, Mathieu a récolté une passe avec les Sea Dogs cette saison. Dans l’uniforme des Cantonniers, il a amassé 26 points, dont 13 buts, en 22 parties jusqu’ici.

«Je m’attends à ce qu’on me rappelle pour m’évaluer pendant le temps des Fêtes. Je voulais déjà forcer la main des Sea Dogs cette saison. Maintenant, je veux faire la même chose chez les Remparts», a laissé entendre Olivier Mathieu en terminant.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *