Hockey
18:11 13 décembre 2016

Callum Booth échangé à Saint-Jean

HOCKEY. Dans le but d’accélérer le processus de reconstruction de l’équipe, le directeur général des Remparts de Québec Philippe Boucher a troqué Callum Booth et Matthew Pietroniro aux Sea Dogs de Saint-Jean. En retour, il obtient Alex Bishop, Olivier Mathieu et deux choix au repêchage.

Les Sea Dogs trônent au sommet du classement de la LHJMQ. Malgré cette position, un doute persistait quant à l’étoffe du gardien de but Alex Bishop de mener les siens aux grands honneurs.

Considéré comme l’un des meilleurs cerbères du circuit, Booth, doté d’un gabarit de 6’3 et 187 lbs, aura le mandat d’arrêter les morceaux de caoutchouc dans l’uniforme des chiens de mer.

Au printemps 2015, il a vécu la longue route des Remparts vers la Coupe Memorial. Il était toutefois au bout du banc, laissant place au vétéran Zachary Fucale devant la cage québécoise.

En 126 matchs avec les Remparts, de 2013 à 2016, l’espoir des Hurricanes de la Caroline a remporté 63 joutes, récoltant 7 jeux blancs.

L’attaquant de 17 ans, Matthew Pietroniro, qui évolue avec les Lions du Lac-Saint-Louis dans le Midget AAA, passe également dans le camp des Sea Dogs.

Boucher achète de l’avenir

Âgé de 19 ans, Bishop en est à sa troisième campagne dans le hockey junior québécois. À moins d’un autre changement, il formera un duo avec Evgeny Kiselev.

Quant à Olivier Mathieu, il a été repêché au 11e rang de la première ronde de la séance de sélection de l’été 2016. Cette saison, il évolue avec les Cantonniers de Magog. Il revendique 26 points en 22 matchs.

En plus, le grand manitou des Remparts a réussi à ajouter un premier choix de la cuvée 2017, considérée comme l’une des meilleurs au Québec depuis plusieurs années. Un droit de parole au troisième tour en 2019 est aussi inséré dans la banque des Remparts.

La transaction sera officialisée le 18 décembre, à l’ouverture du marché des échanges de la LHJMQ. Joint par TC Media Nouvelles, Philippe Boucher a refusé de commenter la nouvelle, préférant attendre à un moment ultérieur.

Québec Hebdo

Charles Lalande


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette