Hockey
15:15 10 décembre 2016

Jakob Pelletier, le petit surdoué caché dans l’ombre

CHALLENGE CCM. Quand on parle de la cuvée des joueurs nés en 2001, les noms de Xavier Parent et Samuel Poulin ont souvent ressorti du lot. Alexis Lafrenière à St-Eustache est considéré comme le prochain premier de classe. Dans la région, Xavier Simoneau a retenu l’attention au fil des années. Il y en a un qui pourrait venir brouiller les cartes: Jakob Pelletier.

Du haut de ses 5’8 et pesant 147 lbs, l’attaquant de 15 ans était au deuxième rang chez les pointeurs du circuit midget AAA avant le coup d’envoi du Challenge CCM à Gatineau, lui qui totalise avant le match de vendredi 38 points en 26 parties.

Mais il est surtout utilisé à toutes les sauces. Le centre du Blizzard du Séminaire St-François est sur la première vague du jeu de puissance, aussi sur les infériorités numériques et est également l’un des joueurs les plus souvent envoyés pour les mises au jeu à travers la ligue.

Tout ça, en plus d’épauler le capitaine Olivier Crête-Belzile dans ses tâches de capitaine, et ce, à sa première saison dans le circuit Baillairgé.

«Ce sont les joueurs qui ont voté pour le capitaine et les adjoints. C’est une belle marque de reconnaissance de la part de ses pairs», a avancé Martin Laperrière, pilote du Blizzard.

Quand vient le temps de parler de son protégé, l’entraîneur-chef du Séminaire St-François ne tarit pas d’éloges.

Si on n’avait pas entendu son nom par le passé, à l’instar des autres cités plus haut, ça risque de ne plus être le cas prochainement.

«Son année importante, c’est cette année. Il connaît une saison du tonnerre. Il alimente bien ses coéquipiers. C’est une personne enthousiaste. Jakob est toujours de bonne humeur. Il apporte une énergie que tout club a besoin. Hors-glace, c’est une perle.»

Il ne faut pas s’arrêter à sa taille. Tout ce qu’il fait, Jakob Pelletier le réalise à merveille.

Si loin des arénas, il est un exemple à suivre, sur la glace, difficile de ne pas en dire autant, précisant du même souffle que c’était un privilège de pouvoir compter sur lui dans le giron du Blizzard.

«C’est un joueur exceptionnel qui va sortir top 4 au repêchage, a affirmé Laperrière, qui n’a pas eu peur de se mouiller. Il est très bon sur la glace. C’est un travaillant qui a toujours la pédale dans le plancher. C’est un joueur complet offensivement. Il est très rapide, a une bonne vision du jeu. C’est un fabricant de jeux qui a un bon lancer.»

Le principal intéressé, lui, s’habitue petit à petit à quitter l’ombre dans laquelle il avait été placé. Le Challenge CCM est l’endroit parfait. Le Blizzard est dans une bonne position pour faire un bon bout de chemin encore.

Et la pression d’avoir les dépisteurs qui épient ses moindres faits et gestes? Jakob Pelletier ne le cache pas: oui, la pression est peut-être plus haute qu’à l’habitude, mais il ne flanche pas, affirme-t-il.

«Je ne vais pas changer mon style de jeu ou commencer à manger la rondelle pour épater du monde. J’ai souvent regardé les joueurs de hockey dans la Ligue nationale comme Sidney Crosby pour m’en inspirer, mais là, je découvre mon propre style.»

En entrevue, le numéro 12 du Blizzard a le sourire facile. Il aimerait bien accéder au prochain niveau.

Lorsqu’on lui dit qu’il a du talent et que sa production offensive à 15 ans le prouve, Pelletier redirige le tir à ses coéquipiers.

«Mes coéquipiers font un gros travail. Je connais un bon début de saison, mais l’équipe en a fait vraiment beaucoup. Je profite de mes chances et je reçois des bonnes passes. Quand il y a un trou, je leur fais la passe et ils complètent le jeu. Aussi simple que ça.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *