Hockey
18:00 1 décembre 2016

L’éclosion de Samuel Dickner

HOCKEY. Après quatre ans à défendre les couleurs de l’Arsenal de l’Académie Saint-Louis, Samuel Dickner a fait le saut dans le Midget AAA avec le Blizzard du Séminaire Saint-François à l’âge de 17 ans. Son début de saison a fait écarquiller les yeux du Drakkar de Baie-Comeau, organisation qui lui a fait signer un contrat à titre de joueur affilié.

Malgré son statut de recrue, il est l’un des patineurs les plus vieux du circuit regroupant des hockeyeurs âgés de 14 à 17 ans. Il s’est mérité un casier à sa deuxième tentative, étant retranché douze mois plus tôt.

«J’avais bien aimé l’organisation, alors ça m’a donné le goût de revenir.»

Dès que le calendrier régulier s’est mis en marche, son entraîneur-chef Martin Laperrière lui a confié plusieurs missions défensives, notamment en désavantage numérique. Tranquillement, le #17 prenait du galon et engrangeait les points, se permettant même une récolte de quatre buts et une passe, le dimanche 6 novembre dernier, dans une victoire de 11-3.

Puis, les bonnes nouvelles ont commencé à survenir: onze jours plus tard, il joignait le navire nord-côtier, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«Leur recruteur-chef Pierre Desjardins m’a contacté avant de m’envoyer un formulaire [de joueur affilié]. J’étais un peu surpris, puisque la saison est jeune, mais j’étais super content.»

Ensuite, il a été invité à séjourner avec l’équipe pour une durée de trois jours. Au passage, il a même joué son premier match dans la LHJMQ, dans une victoire de 4 à 2 face aux Voltigeurs de Drummondville.

«Outre mes deux premières présences, ç’a super bien été. Les gars de l’équipe ont été super gentils. J’espère avoir la chance de participer à d’autres joutes cette année.»

Objectif : gagner

Au Séminaire Saint-François, il a renoué avec Métis Roelens, son vieux pote de l’Académie Saint-Louis. Ensemble, ils ont joué trois saisons, gagnant même le championnat provincial en 2015.

«Il a facilité mon intégration, c’est bien de le retrouver. On a vraiment une belle chimie ensemble.»

Le Blizzard flirte avec le haut du classement général, et Dickner, l’un des assistants aux deux co-capitaines voit grand pour cette édition 2016-2017 : «On veut aller loin en séries éliminatoires. Aller à la Coupe Telus [championnat canadien], ce serait magnifique. Je ne veux pas créer des attentes puisqu’il y a encore beaucoup de travail à faire.»

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *