Hockey
14:45 28 décembre 2016

«Le marché des transactions est tranquille», dit Philippe Boucher

HOCKEY JUNIOR. Depuis quelques semaines, le directeur général des Remparts de Québec, Philippe Boucher, multipliait les appels téléphoniques au sujet de Mathieu Ayotte. Mercredi matin, il a bouclé une transaction, amenant le vétéran de 20 ans dans la Vieille Capitale, moyennant un sixième choix en 2019, qui deviendra une prise de quatrième ronde si le droitier de 5’11 évite l’infirmerie.

Dans son cas, rien n’est moins certain. Depuis le début de sa carrière junior, Ayotte a passé beaucoup de temps sur le carreau : commotion cérébrale, fracture du majeur et entorse acromio-claviculaire. Le choix de 2e ronde en 2012 a tout de même amassé 146 points en 205 joutes.

«C’est un gars de caractère, qui a sa place dans notre top 6. Il cadre bien dans la philosophie de notre équipe : un travaillant qui peut jouer dans toutes les situations», a dit Boucher au bout du fil.

D’ici le 6 janvier, le grand manitou des Diables rouges devra se départir d’un joueur de 20 ans. S’il décide de conserver Ayotte, il devra expédier Raphaël Maheux, Yanick Turcotte ou Jonathan Bourcier sous d’autres cieux.

Pour l’instant, «le marché est tranquille», a précisé celui qui dirige les opérations hockey des Diables rouges depuis l’été 2013. À sa grande surprise, son téléphone ne sonne pas beaucoup quand il est question des deux premiers tandis que le troisième «peut jouer du meilleur hockey».

«Un dépisteur de la LNH m’a dit que Raphaël [Maheux] était le meilleur défenseur défensif de la ligue. Faut croire que les autres clubs ne le voient pas.»

Ensuite, Boucher a passé un message en parlant de Maheux et Turcotte, deux hockeyeurs natifs de la Rive-Nord de Québec : «Nous les aimons, ce sont deux leaders qui ont le logo des Remparts à cœur. Nous n’avons pas de problème à les garder», a dit celui qui peine à croire que ses deux poulains ne suscitent pas davantage l’intérêt que cela.

L’an dernier, il n’avait pas eu le choix de procéder à une vente de feu, pour regarnir sa banque de choix au repêchage laissée complètement vide pour présenter une équipe aspirante aux grands honneurs au printemps 2015.

Cette année, il a poursuivi la reconstruction de façon modérée, tout en ajoutant des morceaux (Bourcier, Andrew Picco et Benjamin Gagné) qui peuvent faire évoluer le groupe de jeunes joueurs qu’il a sous la main.

Dans le calepin

– Obtenu dans la transaction impliquant Callum Booth, l’attaquant de 16 ans, Olivier Mathieu est actuellement mis à l’essai par les Remparts. Il évolue dans le Midget AAA avec les Cantonniers de Magog. Les Sea Dogs de Saint-Jean avaient fait de lui un choix de première ronde l’été dernier.

– Blessé il y a quelques semaines en raison d’une commotion cérébrale, Andrew Coxhead se rapproche d’un retour au jeu. Il pourrait voir de l’action le 28 décembre, à Blainville-Boisbriand. Sinon, ce sera au Centre Vidéotron, endroit où les Diables rouges joueront les 30 et 31 décembre.

– Mathieu Ayotte n’a pas mis de temps à rejoindre l’équipe sur la Couronne nord de Montréal. Il a fait ses débuts mercredi soir. «Yanick [Turcotte] est malade. Il n’allait pas vraiment bien et je ne serais pas surpris qu’il manque quelques matchs.»

– Avec Evgeny Kiselev et Alex Bishop, Boucher a à sa disposition deux hommes masqués de 19 ans. Avec les espoirs de 16 ans Lucas Fitzpatrick et Oliver Troop qui cognent à la porte pour une place dans le cercle bleu pour les prochaines années, la situation pourrait changer éventuellement ou l’été prochain.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *