Hockey
21:55 4 juin 2016

Philippe Boucher confiant d’attirer Andrew Coxhead

HOCKEY JUNIOR. Pour la première fois depuis 2010, les Remparts de Québec ont eu un droit de parole lors de la première ronde du repêchage de la LHJMQ. Toutefois, l’heureux élu, Andrew Coxhead, n’était pas présent à Charlottetown, mais les Diables rouges sont confiants de le voir défendre la forteresse.

Coxhead était classé au 5e rang par la Centrale de soutien au recrutement (CSR), mais étant donné qu’il lorgnait vers les États-Unis, son nom a chuté de neuf échelons.

Déterminé à mettre le grappin sur l’attaquant de puissance originaire de la Nouvelle-Écosse, le grand patron des opérations hockey des Diables Rouges, Philippe Boucher a troqué des choix de premier tour (2017) et de deuxième tour (2016 et 2017) pour s’avancer au 14e rang.

«Il était très haut dans notre liste, alors ce n’est pas chèrement payé. Il a le talent pour devenir un joueur professionnel. On n’en a pas repêché très souvent à Québec dans les dernières années», a mentionné Boucher.

Il n’est pas encore garanti à 100% que le joueur de centre foule la glace du Centre Vidéotron, mais quelques discussions entre l’état-major des Remparts et l’agent de Coxhead laissent croire que le jeune adolescent est heureux de son sort. Une rencontre aura probablement lieu la semaine prochaine entre les deux clans.

Un gardien d’avenir

Les deux hommes masqués de 19 ans Callum Booth et Evgeny Kiselev sont sur le marché des transactions. Il a déjà été convenu que l’un d’eux allait évoluer sous d’autres cieux au prochain camp d’entraînement ou encore lors de la période des Fêtes.

Toujours est-il, en deuxième ronde, au 35e rang, Québec a jeté son dévolu sur le cerbère Lucas Fitzpatrick (6’1 – 185 lbs) après avoir bouclé une transaction.

«Je suis vraiment excité, c’est gratifiant de voir une équipe faire un échange pour te sélectionner. Je vais tout donner au camp d’entraînement pour passer la prochaine saison avec les Remparts.»

Boucher n’a pas hésité à qualifier Fitzpatrick comme étant son gardien d’avenir : «Avec une bonne dose de patience, a-t-il précisé. Son frère, Evan (Phoenix de Sherbrooke) m’a impressionné depuis son arrivée dans la LHJMQ [il y a deux ans]. Il y a du sang de gardien qui coule dans les veines.»

Deux produits locaux

Les locataires du Centre Vidéotron auraient bien aimé intégrer les joueurs du Blizzard du Séminaire Saint-François Marc-Olivier Alain, Olivier Crête-Belzile et Métis Roelens dans la franchise, mais Charlottetown, Sherbrooke et Gatineau ont tour à tour misé sur ce trio.

Les Remparts n’étaient pas en reste, alors qu’en 12e ronde, l’attaquant du Blizzard du Séminaire Saint-François Guillaume St-Pierre a vu l’équipe de son enfance le choisir.

«Je suis soulagé [d’être enfin choisi]. J’avais hâte que ça finisse! Je vais voir les Remparts depuis que je suis tout petit»

Tout au long de la campagne, St-Pierre a pris du galon sous la tutelle de Bryan Lizotte. Sa principale force est la puissance de son lancer. En fin de saison, il s’est signalé en inscrivant des buts importants dans des moments cruciaux, dont le filet vainqueur lors de la finale de la Coupe Dodge.

«Au fil de l’année, j’ai bien progressé et j’ai aussi appris à bien me préparer avant un match», de dire ce natif de Saint-Augustin-de-Desmaures qui entend causer une surprise lorsque le camp d’entraînement se mettra en branle.

Au 14e et dernier tour, le Lévisien Alexandre Fortier a lui aussi été réclamé par les dirigeants des Diables rouges.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *