Hockey
19:36 4 juin 2016

St-Laurent à Baie-Comeau, Alain à Charlottetown

HOCKEY JUNIOR. Les joueurs Édouard St-Laurent, des Commandeurs de Lévis, et Marc-Olivier Alain, du Blizzard du Séminaire Saint-François, ont trouvé preneur lors de la première ronde du repêchage de la LHJMQ à Charlottetown.

Le Drakkar de Baie-Comeau a jeté son dévolu sur St-Laurent, un attaquant de 5’10, au 16e rang. Il a été le quatrième choix de la franchise en processus de reconstruction, et leur troisième attaquant de la journée.

«Je suis content d’aboutir dans une très belle organisation. Je suis un joueur capable de produire offensivement. Je vais travailler très fort pour faire ma place dès l’an prochain.»

St-Laurent n’a pas caché sa fierté lorsque l’auteur de ces lignes lui a appris qu’il avait été le premier patineur de la Capitale Nationale à enfiler un chandail et une casquette.

Les petits frères repêchés

Marc-Olivier Alain était classé au 40e échelon par la Centrale de soutien au recrutement de la LHJMQ, mais surprise, les Islanders de Charlottetown l’ont sélectionné en 18e place.

«J’ai eu quelques conversations avec les Islanders, mais rien de plus. Je suis surpris d’aboutir là-bas et de sortir aussi tôt! J’ai tout l’été pour arriver prêt au camp et forcer la main des dirigeants.»

Olivier Crête-Belzile a dû aiguiser sa patience jusqu’au 45e rang lorsque le Phoenix de Sherbrooke en a fait sa propriété. Le principal intéressé a d’ailleurs avoué qu’il s’attendait à sortir plus tôt.

«Je n’avais pas beaucoup parlé avec le Phoenix, je suis donc un peu surpris», a admis le frère d’Antoine, choix de première ronde en 2015 de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Ils ont vu d’autres coéquipiers séduire des formations du circuit Courteau. Le gardien Tristan Côté-Cazenave (63e) est désormais la propriété des Tigres de Victoriaville. Deux rangs plus tard, les Olympiques de Gatineau ont sélectionné le Belge de l’Île d’Orléans, Métis Roelens. Le centre de 6’3 brillait toutefois par son absence.

Ensuite, l’Armada a pigé deux fois sur la Rive-Nord de Québec en mettant le grappin sur les attaquants Yan-Cédric Gaudreault (76e) et Maxime Collin (96e).

«J’ai eu beaucoup de questions sur mon parcours, du Bantam BB au Midget AAA, mais je me suis vendu en parlant de ma polyvalence et de mon éthique de travail», a lancé Gaudreault, très fier d’aboutir sur la Couronne Nord de Montréal.

Le Titan d’Acadie-Bathurst a misé sur Xavier Lavoie en 150e place.

Au 12e tour, la patience de Guillaume St-Pierre (Québec) et Jonathan Lortie (Gatineau) a cessé d’être mise à profit lorsque les deux joueurs de 15 ans ont enfin trouvé preneur.

Le directeur général des Olympiques, Marcel Patenaude a lancé un sérieux message à Lortie après sa sélection tardive : «Au camp, il n’y aura pas de numéro, ce sont les meilleurs qui vont faire l’équipe.»

La consécration pour quelques Lévisiens

La Rive-Sud de Québec a également vu quelques-uns de leurs produits entendre leur nom être prononcé de la bouche d’un dirigeant.

Lors du deuxième tour, Nathaniel Doyon (36e) et Félix Paré (38e) ont respectivement abouti à Charlottetown et Victoriaville. Félix sera séparé de son frère Cédric, qui avait séduit les Sea Dogs au 10e échelon l’été dernier.

Puis, Nicolas Olivier (42e, Acadie-Bathurst) et Xavier Bolduc (92e, Baie-Comeau) ont fait leur place dans le top 100 de cette cohorte.

Le défenseur au petit gabarit Samuel Morin s’est fait remettre un chandail des Saguenéens de Chicoutimi au 125e rang.

Du Collège de Lévis, Adam Drolet a vu l’Océanic de Rimouski le sélectionner au 156e échelon. Tout de suite après, Cap-Breton a repêché Alexandre Roy, des Commandeurs.

Charles-Antoine Giguère a lui aussi été accueilli dans la franchise de l’Armada au 223e choix. 

Au 14e et dernier tour, Alexandre Fortier, de Lévis, a été soulagé d’entendre son nom par l’équipe de son enfance, les Remparts de Québec. 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *