Hockey
17:19 4 juillet 2016

Frédéric Allard dans la capitale du country

HOCKEY JUNIOR. Fraîchement revenu de Nashville où il a vécu sa première expérience chez les professionnels, Frédéric Allard raconte sa dernière semaine pour le moins mouvementée.

Tout commence la matinée du 25 juin à Buffalo. Accompagné d’une dizaine de parents et amis, il est dans les gradins en attente de savoir quelle équipe de la LNH le sélectionnera.

«Ce n’était pas stressant, c’était plutôt excitant. Des équipes m’avaient dit que si j’étais encore disponible, elles allaient me sélectionner, mais elles ne l’ont pas fait…»

Finalement, aux alentours de 11 heures, les Predators de Nashville le réclament au 78e rang, une formation qui n’avait pas du tout communiqué avec le défenseur de Duberger au cours de la saison.

Aussitôt les assises annuelles terminées, les nouveaux espoirs de l’organisation se sont envolés au Tennessee pour le camp de développement.

Côtes fracturées et valise égarée

Malheureusement, Allard n’a pas été en mesure de fouler la patinoire devant ses nouveaux patrons, encore une fois à cause de ses côtes fracturées, une blessure qui date des dernières séries éliminatoires.

«C’est un peu tannant! Je ne peux même pas m’entraîner du tout. Je retourne voir le médecin à Chicoutimi le 16 juillet, mais le docteur à Nashville a dit que ça allait guérir rapidement», a lancé le patineur des Saguenéens de Chicoutimi.

Entre Buffalo et Nashville, il a perdu sa valise contenant à l’intérieur des vêtements et des pièces de son équipement de hockey. Bien qu’il n’a toujours aucune idée où ladite valise se trouve, son nouveau club lui a tout acheté ce dont il avait besoin.

Une pépinière de défenseurs

Les Predators sont reconnus pour développer des arrières de qualité année après année. Motivé par une compétition à l’interne où il devra faire sa place contre d’autres bons espoirs, Allard réitère qu’il est au bon endroit pour son développement personnel.

«Shea Weber, Ryan Ellis, Ryan Suter et Roman Josi sont tous passés par Nashville. Ils viennent aussi d’engager Wade Redden (ancien défenseur de la LNH) pour développer les joueurs. Difficile de demander mieux.»

La semaine dernière, la planète hockey a été marquée par la mégatransaction envoyant P.K. Subban à Nashville en retour du capitaine Weber. À Montréal, une horde de journalistes ont aussitôt pris d’assaut le Centre Bell. Dans la capitale du country, c’était une autre histoire.

«Ça n’a pas été très médiatisé, je pense qu’il y avait une seule caméra après la pratique», a imagé le #58 qui aimerait bien profiter des conseils de Subban au prochain camp d’entraînement.

Une fois qu’il pourra renouer avec l’entraînement, Frédéric Allard pourra se préparer pour son deuxième séjour à Nashville en septembre prochain, et pour ce qui sera peut-être sa dernière saison dans la LHJMQ.

Québec Hebdo

Charles Lalande


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette