Hockey
21:44 14 novembre 2016

Bryan Lizotte se plaît à Bathurst

HOCKEY. Embauché à titre d’entraîneur-adjoint du Titan d’Acadie-Bathurst à la fin du dernier mois de septembre, Bryan Lizotte est épanoui dans ses nouvelles fonctions, d’où en plus que la conciliation travail-famille se fait à merveille.

«Ils sont extrêmement accommodants. Ma femme, mes deux enfants et mes parents ont l’occasion de venir souvent», a dit celui dont les proches résident toujours dans la Vieille Capitale.

Pour la première fois de sa jeune carrière, il n’est pas le chef d’orchestre d’une équipe. Une période d’adaptation a donc été nécessaire, mais elle s’est très bien faite.

Reconnu pour son style exigeant, l’homme de 31 ans admet que ses méthodes d’enseignement cadrent mieux avec des adultes matures, plutôt que dans le Midget AAA, avec des jeunes adolescents.

«Dans le junior, il n’y a pas de syndicalistes qui se cachent derrière le contexte scolaire pour dénoncer ton exigence envers tes joueurs», a-t-il admis sans détour.

Des retrouvailles

Quand il a fait son entrée dans le vestiaire des défendeurs de la Baie, il a renoué avec quelques visages connus, à commencer par Mario Pouliot, le pilote en chef. Les deux hommes avaient travaillé ensemble il y a quelques années, dans le giron de Hockey Québec.

«Mario a instauré de solides fondations et il a donné un ADN à l’organisation. Il commence à récolter les fruits de son excellent travail.»

Au cours de ses années avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, Lizotte a dirigé les frères Félix et Christophe, avec qui il entretenait une excellente relation. Félix a d’ailleurs été son capitaine le temps d’une saison : «Ils ont facilité mon adaptation en parlant de moi positivement aux autres joueurs. J’avais l’impression d’avoir déjà des alliés dans la chambre.»

«Nous avons dit que c’était une excellente personne qui connaissait très bien son hockey», a lancé Félix, défenseur âgé de 18 ans, qui en est à sa deuxième saison avec le Titan.

Christophe, l’aîné, dispute sa quatrième et dernière campagne dans le junior. Il évolue avec la franchise du Nouveau-Brunswick depuis 2013. «Nous avons dit juste des bons commentaires!», a-t-il renchéri avec le sourire, au moment où Lizotte écoutait la conversation.

Quelques semaines avant de remettre sa démission aux têtes dirigeantes du SSF, l’entraîneur-chef avait sorti William Lemay-Champagne et un coéquipier de son vestiaire, en plein tournoi de la Coupe Dodge. Les deux partis ont entretenu des versions différentes, mais tout cela est chose du passé, ont-ils insisté.

«Nous sommes deux individus avec de fortes personnalités. Je suis content de retravailler avec lui. On s’est assis ensemble et on a décidé d’aller de l’avant», a dit le coach, reconnaissant que son protégé deviendra un bon joueur dans cette ligue.

Québec Hebdo

Charles Lalande


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette