Hockey
23:23 25 septembre 2016 | mise à jour le: 25 septembre 2016 à 23:23 temps de lecture: 3 minutes

Les Remparts déclassés par les Voltigeurs

HOCKEY JUNIOR. Au terme d’une défaite de 10 à 2 face aux Voltigeurs de Drummondville, Yanick Turcotte, des Remparts de Québec, a exprimé le fond de sa pensée, sans filtre, lorsqu’il a rencontré la presse.

L’attaquant de puissance a vite oublié sa récolte d’un but et d’une passe, insistant plutôt sur «l’énorme manque d’effort» de ses coéquipiers.

«10 à 2, c’est inacceptable. J’ai envie de disparaître sous l’amphithéâtre. C’est dégueulasse. Ça me fait mal au cœur pour l’organisation et les partisans», a pesté le vétéran de 20 ans originaire de la Vieille Capitale.

«J’ai fait mon possible, mais je ne suis pas tout seul.»

Devant la plus petite foule de l’histoire du Centre Vidéotron (7265 spectateurs), un effort minimal a engendré un résultat désastreux.

«Qu’il y ait 7 000 ou 15 000 personnes, il faut remettre les bottes de travail et jouer. Je connais bien du monde à Bathurst qui aimerait jouer devant 7 000 personnes», a ajouté Turcotte.

Deux jours plus tôt, contre les Saguenéens, «tout le monde a bien joué», a rappelé son entraîneur-chef Philippe Boucher, qui avait choisi de n’apporter qu’un seul changement mineur à sa formation.

«Le match a été très difficile pour tout le monde. La jeunesse, nous allons vivre avec ça, mais le manque d’effort [de dimanche] m’a chatouillé. Tout était exécrable», a avoué le grand patron des locaux.

De ce fait, il a annulé la journée de congé du lundi pour la remplacer par un entraînement à 9h00.

«Les gars sont engagés»

Les défendeurs de la forteresse n’ont fait que constater les dégâts devant les gros canons drummondvillois. Ces derniers s’en sont donnés à cœur joie, marquant cinq buts au cours du premier tiers.

«Nous avons été opportunistes en première période. J’ai aimé la façon dont on a joué, mais il reste beaucoup de travail à faire», a dit un Dominique Ducharme très terre à terre, qui a connu un premier week-end parfait à la barre de l’équipe.

«Nos gars sont engagés 60 minutes et c’est comme ça qu’on va s’améliorer.»

Tous les attaquants des Voltigeurs, sauf Noah Corson, ont récolté au moins un point. Joey Ratelle, Charley Graaskamp, Anthony Boucher, Nicolas Beaudin et Pavel Koltygin ont noirci la feuille de pointage à trois reprises.

«C’est toujours plaisant de revenir ici et de l’emporter contre l’équipe qui a tant fait pour moi», a soufflé Graaskamp, un ancien de la OHL qui a relancé sa carrière junior avec les Diables rouges, avant d’être échangé dans le Centre-du-Québec.

Evgeny Kiselev a accordé cinq buts en vingt minutes avant de laisser sa place à Samuel Cardinal, qui a cédé trois fois en 12 : 44. Philippe Boucher a alors ressorti le crochet en ramenant le Russe dans la mêlée pour compléter cet après-midi à l’abattoir.

Olivier Garneau a été le second buteur des Remparts, profitant d’un cadeau de Frédéric Foulem, auteur de 27 arrêts.

Boucher et Larionov blessés

Cette journée est définitivement à oublier pour la franchise québécoise, qui a perdu les services du capitaine Matthew Boucher et d’Igor Larionov fils. Ces derniers n’ont pas complété la rencontre.

«Non, ce n’est pas par mesure préventive. Ils vont passer des tests lundi pour des blessures au bas du corps», a répondu Philippe Boucher.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *