Hockey
01:39 24 septembre 2016 | mise à jour le: 24 septembre 2016 à 01:39 temps de lecture: 2 minutes

Les retrouvailles d’Alexander Radulov

HOCKEY. Alexander Radulov a quitté la Ville de Québec il y a plus de dix ans, mais les partisans des Remparts ne manquent jamais une occasion de l’ovationner. Présenté à la foule, celui que l’on surnomme «Radu» a chaudement été applaudi par son public.

«C’est toujours plaisant de revenir ici. J’ai passé deux belles années ici. Je me suis fait beaucoup d’amis et les fans se rappellent encore de moi!»

Il a également pu renouer avec Patrick Roy, l’homme qui l’a dirigé et même accueilli dans sa demeure du Lac-Beauport. Les deux hommes ne se sont pas vus depuis plusieurs années, alors que Radulov évoluait avec les Predators de Nashville.

«Nous sommes toujours en contact fréquemment. Il est comme mon deuxième père», a ajouté celui qui a vu son chandail #22 être retiré par les Remparts.

Radulov effectue un retour en Amérique du Nord, après un séjour de quelques années en Russie. Cet été, il s’est entendu pour une saison avec les Canadiens de Montréal.

Grosse journée

Vendredi marquait la première journée officielle du camp d’entraînement de la Sainte-Flanelle, le nouveau #47 a marqué un but lors du match intra-équipe. Aussitôt, il a pris la route vers Québec pour les cérémonies entourant l’ouverture de la saison 2016-2017 des défendeurs de la forteresse.

«Quand tu as l’occasion de faire plaisir aux gens qui t’ont encouragé, tu te dois de le faire.»

La conquête de la Coupe Memorial en 2006 et ses 302 points amassés en deux hivers dans la Belle Province sont des souvenirs gravés dans sa mémoire, mais il se souvient toujours de son match de 11 points contre l’Océanic de Rimouski.

«J’aimerais bien en vivre un autre comme ça», a-t-il répondu avec son grand sourire.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *