Hockey
03:19 24 février 2017 | mise à jour le: 24 février 2017 à 03:19 temps de lecture: 3 minutes

Kiselev se lève, mais en vain

HOCKEY. Décimés par les blessures à des joueurs importants, les Remparts de Québec ont tenu tête aux Huskies de Rouyn-Noranda, misant sur des vétérans aguerris, mais ce fut insuffisant. Dans une défaite de 4 à 1, le cerbère Evgeny Kiselev s’est signalé avec une performance de 33 arrêts.

Le brio du gardien Evgeny Kiselev a été insuffisant.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

À lire aussi: Les Huskies matent les Remparts

Tout avait bien débuté pour les locaux, qui avaient pris les devants 1 à 0 par l’entremise de Mathieu Ayotte. Pour l’attaquant, il s’agissait d’un 12e but à son 18e match depuis sa venue aux Diables rouges.

«Nous avons commencé la pédale au plancher, mais ce fut plus compliqué ensuite. Nous n’avons pas assez de lancers dangereux pour le nombre d’avantages numériques», a commenté Philippe Boucher. En effet, sur les 16 tirs des Québécois, les statisticiens de la LHJMQ en ont comptabilisé trois comme étant dangereux.

Irréprochable malgré le revers des siens, l’homme masqué Evgeny Kiselev a fait tout ce qu’il pouvait pour maintenir son équipe en vie. Toutefois, il a manqué de soutien offensif.

«Il nous donne une chance de gagner chaque soir», a expliqué le vétéran Raphaël Maheux. Au cours de leur point de presse, les dirigeants des deux équipes ont souligné le brio du gardien Russe.

«Deux bons coups de poing au visage»

La semaine dernière, le personnel médical des défendeurs de la forteresse a transmis une bien mauvaise nouvelle au personnel d’entraîneurs : le capitaine Matthew Boucher n’allait pas être en mesure de revenir au jeu, ni en saison régulière, ni en séries.

La responsabilité de porter le C sur son chandail est donc allée à Olivier Garneau, qui s’était donné la responsabilité de transporter l’équipe sur ses épaules. Mercredi soir, contre le Drakkar de Baie-Comeau, le #14 s’est fracturé le poignet. Résultat : absence de 10 à 12 semaines. On ne le reverra plus sur la patinoire lors de la présente campagne.

«Ça fait mal. Deux bons coups de poing au visage, deux coups difficiles à encaisser, a dit le pilote en chef qui s’est aussitôt fait à l’idée d’apprendre à vivre sans ses deux meneurs de jeu. Ce matin, j’ai pris leurs noms et je les ai tirés au bout de mes bras. Ils sont partis. Ce n’est pas vrai que nous allons abandonner, mais ils vont nous manquer.»

Quelques joueurs verront leur temps de jeu augmenter. La pression de remplir le filet viendra avec ces responsabilités accrues, notamment à Derek Gentile, Dmitry Buinitskiy et Jesse Sutton.

Dans un autre ordre d’idées, Philippe Boucher a blâmé des «erreurs de jeunesse» pour expliquer les trois premiers buts accordés par ses ouailles. Le quatrième est survenu en fin de rencontre, alors que Kiselev était au banc des siens.

Les Remparts renoueront avec l’action samedi soir, au Centre Vidéotron, alors que les Islanders de Charlottetown seront les visiteurs. Une lourde commande, compte tenu du fait que les représentants de l’Île-du-Prince-Édouard ont remporté huit de leurs dix derniers rendez-vous.

Québec Hebdo

Le petit #18 des Huskies a marqué deux buts dans la victoire des siens.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Jean-Christophe Beaudin a marqué son 25e but dans un filet désert.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *