Hockey
18:21 31 mars 2017 | mise à jour le: 31 mars 2017 à 18:21 Temps de lecture: 4 minutes

Les nostalgiques quittent, les vétérans ambitieux

HOCKEY. Vendredi matin, alors que Philippe Boucher et Jacques Tanguay préparaient le bilan, tous les joueurs des Remparts allaient au Centre Vidéotron pour récupérer leurs effets personnels. Il y avait des nostalgiques et des optimistes.

L’émotion était au rendez-vous après la rencontre.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Chaque hockeyeur est passé dans le bureau de Philippe Boucher, accompagné de ses adjoints Marc Fortier et Daniel Renaud, question de revenir sur la dernière saison et de mettre la table sur la prochaine, pour les visages qui reviendront.

Ces derniers ont tous mentionné tour à tour que les défendeurs de la forteresse renoueront avec l’élite du hockey junior québécois rapidement.

Ce que les joueurs ont dit…

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Matthew Boucher, attaquant et capitaine : «Personne ne nous voyait gagner 31 matchs. Notre groupe a travaillé fort. Nous avons grandi en tant qu’équipe. Je vais prendre du temps pour soigner mes blessures [chevilles, aine, poignets]. J’espère être invité à un camp professionnel et décrocher un contrat.»

Olivier Garneau a marqué son 14e de la saison. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Olivier Garneau, attaquant et assistant au capitaine : «Ma saison s’est terminée trop tôt. C’était frustrant, mais ça fait partie du hockey, a mentionné le #14 avec beaucoup de sagesse. J’avais repris ma confiance, mon jeu offensif allait bien. Je vais continuer de montrer l’exemple devant nos jeunes joueurs.

Dereck Baribeau a stoppé 20 rondelles dans une victoire des Remparts face aux Foreurs, son ancienne équipe. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Dereck Baribeau, nouveau gardien de but #1 : «J’ai remercié Phil [Boucher] d’être venu me chercher. Il m’a donné une deuxième chance. J’ai encore beaucoup de choses à améliorer. Pour le repêchage de la LNH, j’ai parlé à une quinzaine d’équipes. On va voir», a dit le portier de L’Ancienne-Lorette.

Andrew Coxhead, premier choix l’été dernier.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Andrew Coxhead, attaquant : «Je vais connaître un gros été d’entraînement, je dois être plus rapide et plus fort. Une grosse saison m’attend, a admis celui qui sera éligible au repêchage 2018 de la LNH. J’ai beaucoup progressé cette année. Yanick Turcotte va me manquer, il m’a beaucoup aidé. Il est un bon gars, un bon modèle à suivre et il m’a toujours protégé.»

Avant de tomber au combat, Jesse Sutton revendiquait 15 points en 37 matchs. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Jesse Sutton, attaquant : «J’ai connu des hauts et des bas. Je dois trouver une constance pour atteindre le prochain niveau. Je dois connaître un gros été d’entraînement pour améliorer», a dit le #82, qui vise une place dans le top 6 l’an prochain, à 19 ans.

Andrew Picco aura la chance de se faire valoir à titre de défenseur de 20 ans.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Andrew Picco, défenseur : «J’ai connu une bonne fin d’année. L’année prochaine sera meilleure. Je serai en meilleure condition physique, a dit celui qui a frôlé la mort l’été dernier. Je vais avoir ma chance [comme joueur de 20 ans] au camp d’entraînement.»

Ceux qui tournent la page ont dit…

Natifs de la Vieille Capitale, Raphaël Maheux et Yanick Turcotte ont défendu les couleurs des Remparts pendant quatre saisons. Maintenant, ils sont prêts à entamer le prochain chapitre de leur vie. Les deux espèrent jouer dans les rangs professionnels. Sinon, l’université sera leur plan B. D’ailleurs, Turcotte a signé une lettre d’intention avec les Patriotes de l’UQTR.

Raphaël Maheux a été nommé première étoile de la rencontre. Le #5 a amassé deux passes. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Maheux : «Ç’a passé vite! Je n’ai aucune idée où je vais jouer l’an prochain. Je vais appeler mon agent aujourd’hui pour savoir ce qu’il a en tête. Je lui avais dit que je ne voulais rien savoir avant la fin de la saison (rires).»

À moins d’une offre des rangs professionnels, Yanick Turcotte joindra l’UQTR.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Turcotte : «Il ne faut pas voir cela comme un deuil. Nous avons eu de belles années à Québec et nous en avons profité.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *