Hockey
00:05 29 avril 2017 | mise à jour le: 29 avril 2017 à 00:05 temps de lecture: 3 minutes

Coupe Telus: le Blizzard obtient son billet pour la demi-finale

Grâce à une victoire de 6 à 3 sur les Oil Kings de Leduc, le Blizzard du Séminaire Saint-François a assuré sa qualification en demi-finale canadienne en remportant une troisième victoire en cinq rencontres au tournoi à la ronde de la Coupe Telus. 

L’espoir des Olympiques de Gatineau, Métis Roelens, a marqué deux buts vendredi soir.

(Photo gracieuseté – Hockey Canada)

Entamer la suprématie du hockey midget AAA canadien avec deux revers n’était guère le scénario espéré par Martin Laperrière, entraîneur-chef de la formation.

«La commande était lourde, a-t-il concédé. Les gars ont réalisé l’importance de mieux jouer et nous l’avions fait dès mardi. Le but de Maxime Collin, mercredi, avec 16 secondes à faire, était exceptionnel. Selon moi, il est le joueur le MVP [joueur le plus utile].»

Dans la victoire, les attaquants Pierrick Dubé, Maxime Collin, Jakob Pelletier, Guillaume St-Pierre et Métis Roelens (deux fois) ont été les buteurs pour la troupe québécoise dans ce duel pivot.

Le défenseur Olivier Crête-Belzile tente de sortir la rondelle de son territoire.

(Photo gracieuseté – Hockey Canada)

Changements payants

Mardi soir, après la défaite de 4 à 0, Laperrière a brassé la soupe en remaniant ses combinaisons. Il a placé Jakob Pelletier à l’aile du duo formé de Métis Roelens et de Yan-Cédric Gaudreault. Les ailiers Vincent Guy et Pierrick Dubé ont accueilli Julien Létourneau sur leur trio.

«Cela me permettait de mieux répartir mon offensive sur quatre trios, et de nous permettre de compter sur quatre trios bien balancés.»

Une stratégie payante, puisque le SSF a compté 15 buts en trois joutes.

L’avantage numérique a également retrouvé ses repères, capitalisant à cinq reprises en 13 occasions.

Au moment d’écrire ces lignes, l’adversaire pour la demi-finale reste à déterminer. Chose certaine, Mississauga, Regina et le Séminaire Saint-François ont obtenu leur qualification pour le carré d’as.

Le dernier billet disponible se jouera entre Prince George et le Cap-Breton.

«Avant le tournoi, des entraîneurs et dépisteurs m’ont averti que le match le plus difficile était celui du samedi. La fatigue s’installe, alors les erreurs mentales sont normales, reste à savoir qui en fera le moins», a dit Laperrière, citant les Lions du Lac Saint-Louis, en 2016, qui ont dû se contenter du bronze malgré une phase préliminaire sans faille.

Advenant une victoire samedi, le Blizzard passerait en finale dimanche, à 18h HE. Si jamais il perd, la bataille pour l’obtention du bronze aura lieu trois heures plus tôt.

Le Québec n’a pas ramené le championnat canadien depuis 2001, année où la franchise de la Vieille Capitale avait remporté les grands honneurs, à Prince George.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *