Hockey
21:26 23 avril 2017 | mise à jour le: 23 avril 2017 à 21:26 temps de lecture: 4 minutes

Coupe Telus: Pierrick Dubé n’en peut plus d’attendre

HOCKEY. Pierrick Dubé attend avec impatience le lancement des hostilités de la coupe Telus. L’attaquant du Blizzard du Séminaire Saint-François n’a pas sillonné la surface glacée depuis plus de trois semaines.

Pierrick Dubé

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Au lendemain du premier match de la finale québécoise face aux Estacades de Trois-Rivières, Dubé a appris qu’il était suspendu trois rencontres après que les dirigeants adverses aient envoyé la bande vidéo d’une mise en échec commise par le #27.

Ce dernier était admissible à rechausser les patins au cinquième match de la série, mais ses coéquipiers ont balayé les Trifluviens en quatre duels, de sorte que son retour au jeu a été reporté au 24 avril, à l’ouverture du championnat canadien.

Pour l’occasion, le Blizzard croisera le fer avec les représentants de l’Atlantique, soit les Islanders de Cap-Breton Ouest.

«C’est long! En regardant les gars se battre sur la glace, j’avais envie d’embarquer avec eux, a badiné l’adolescent de 16 ans au bout du fil au terme d’un long périple à travers le Canada. J’ai vraiment hâte!»

Jakob Pelletier, Pierrick Dubé et Thomas Ferland, champions des séries Midget AAA… et camarades dans la classe de mathématique!

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Imposer son style

À la coupe Telus, les formations championnes du Québec, de l’Ontario, de l’Ouest, de l’Atlantique et des Maritimes ainsi que le club hôte, soit Prince George, s’affrontent tour à tour.

Au terme du tournoi à la ronde, les quatre meilleurs clubs obtiennent leur billet pour la ronde des médailles. Un éreintant calendrier attend les protégés de Martin Laperrière, mais ces derniers sont prêts, jurent-ils.

«Nous ne connaissons pas vraiment les autres équipes, mais ça ne changera pas notre façon de jouer. Nous allons devoir apporter de la vitesse et de l’offensive et nous ajuster en cas de besoin», a dit Dubé, admettant du même souffle qu’une séance vidéo est prévue en soirée. Le personnel d’entraîneurs a décortiqué leurs rivaux et présentera les tendances de ceux-ci aux joueurs.

Pierrick Dubé

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Une saison au-delà des attentes

La recrue admet que son adaptation au Midget AAA a nécessité un peu de temps. Après avoir récolté 8 points à ses 16 premiers matchs, le résident de Charlesbourg a pris son envol une fois la période transitoire complétée. La preuve, en incluant les séries éliminatoires, il a noirci la feuille de pointage à 36 occasions à ses 38 dernières joutes.

Un rendement qui lui a permis de gagner la confiance de Martin Laperrière, qui n’a pas hésité à augmenter les responsabilités de son ailier droit, qui évolue avec Jakob Pelletier et Vincent Guy.

«Nous avons trois styles très différents, mais nous nous complétons très bien. Nous avons une excellente chimie», a dit celui qui possède la double nationalité canadienne-française. Il est né en France alors que son père, Roger, était un hockeyeur professionnel.

À l’été 1982, le paternel avait été sélectionné en 4e ronde,  au 34e rang, par les Remparts de Québec. Le samedi 3 juin prochain, le clan Dubé se rendra à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Ce sera au tour du rejeton de faire son entrée dans la LHJMQ.

Pierrick Dubé

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«Pour l’instant, je n’y pense même pas, même si ça arrive à grands pas, a-t-il concédé. On verra bien ce qui va arriver là-bas», a-t-il avec sagesse.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *