Hockey
18:05 28 avril 2017 | mise à jour le: 28 avril 2017 à 18:05 temps de lecture: 4 minutes

4744 km pour encourager fiston

Françoise Crête et Yves Belzile tenaient à assister aux derniers milles du stage Midget AAA de leur fils, Olivier Crête-Belzile, défenseur et co-capitaine. À l’image de quelques autres parents, le couple a mis le cap sur Prince George, en Colombie-Britannique, afin d’encourager le Blizzard du Séminaire Saint-François au championnat canadien. 

Olivier Crête-Belzile (centre) en compagnie de ses parents, Françoise Crête et Yves Belzile.

(Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François)

«Nous aimons suivre nos enfants et nous avons du plaisir à le faire. Ils sont jeunes [NDLR : les joueurs du Blizzard sont âgés de 15 à 17 ans] et vivent des situations intenses, alors nous voulons les appuyer», de dire M. Belzile.

«Nous leur offrons un appui différent du coaching. Nous essayons d’évacuer leur nervosité en stabilisant leur état émotif», a enchaîné Mme Crête, précisant que ce rôle est également occupé par les autres parents qui ont fait le voyage.

L’ingénieur et la dentiste ont bien meublé leurs vacances. Leur avion s’est posé à Calgary, après un vol de 3828 km. Puis ils ont loué une voiture pour se rendre à Prince George, profitant des paysages à couper le souffle offerts par la route des glaciers. Une randonnée de 916 km.

Si l’horaire le permet, une virée à Lake Louise s’imposera, question de dévaler les pentes de ski de cette montagne albertaine, un incontournable pour les visiteurs.

D’ailleurs, il s’agit de leur deuxième séjour dans cette ville de 75 000 habitants. Il y a deux ans, l’aîné d’Olivier, Antoine, avait représenté le Québec aux Jeux du Canada.

Françoise Crête et Yves Belzile ont pris leurs vacances pour encourager fiston à la Coupe Telus.

(Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François)

«Nous profitons de tous les moments. Nous avons été très bien accueilli encore une fois», a raconté la mère, stupéfaite de voir qu’un groupe d’école primaire, en immersion française, s’est déplacée pour encourager le Blizzard, seule équipe francophone de la compétition.

Antoine contre Olivier

Nés à 380 jours d’intervalle, les deux frangins sont unis par les liens familiaux et par le hockey. Depuis deux saisons, Antoine défend les couleurs de l’Armada de Blainville-Boisbriand, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Actuellement, son équipe est en bonne position pour se qualifier en finale des séries éliminatoires de la LHJMQ : «Nous regardons tous ses matchs sur internet. Si l’Armada parvient à se rendre en finale, ce serait super», de dire le père.

Le clan Crête-Belzile se rendra à Chicago, à la fin du mois de juin, pour le repêchage de la LNH, où Antoine, un défenseur, est susceptible de trouver preneur. Rapidement, on devine que le repêchage n’est guère un sujet de conversation très fréquent à la table des Crête-Belzile. La famille ira en Illinois, mais ce sera d’abord et avant tout pour vivre l’expérience.

«Nous ne mettons aucune pression sur nos enfants. Ce sont leurs rêves, ce sont leurs objectifs et ce sont eux qui travaillent très fort pour les atteindre. En tant que parents, nous ne sommes là que pour les encourager et les aimer», a soutenu Mme Crête.

La maison se vide!

Si tout se déroule comme prévu, le choix de troisième tour du Phoenix de Sherbrooke l’été dernier devrait lui aussi graduer dans la LHJMQ en septembre prochain. L’arrière de 6’2 et 196 lbs sera donc le dernier des quatre enfants à quitter le nid familial.

«Ce sera un choc de se ramasser seuls, mais je pense que nous sommes prêts à cela. Nous allons faire de la route en masse», a admis M. Belzile.

Lors des duels opposant l’Armada au Phoenix, les parents seront assurément déchirés! «Nous n’allons pas avoir de parti pris (rires). Nous allons espérer que tout se passe bien pour les deux», de conclure la mère.

D’autres parents ont tenu à accompagner l’équipe en Colombie-Britannique.

(Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *