Hockey
18:53 7 avril 2017 | mise à jour le: 7 avril 2017 à 18:53 temps de lecture: 4 minutes

Mikhail Stefanovich relance sa carrière au Bélarus

HOCKEY. À Québec, Mikhail Stefanovich a laissé une marque indélébile dans l’histoire des Remparts. Le Biélorusse a toutefois connu des moments plus difficiles depuis son départ de Québec. Stefanovich a essayé de percer l’alignement des Maple Leafs de Toronto, mais le club-école de l’équipe ne lui a pas donné beaucoup de temps de glace. Il tente maintenant de relancer sa carrière au Belarus.

Mikhail Stefanovich n’a jamais joué dans la LNH, mais il a tout de même participé à 26 joutes dans la KHL.

(Photo TC Media – Alexandre Pouliot-Roberge)

Par Alexandre Pouliot-Roberge

« Après 20 matchs avec les Marlies, j’en avais joué seulement 2. J’en ai parlé à mon agent et il m’a dit que c’était mieux d’aller dans l’ECHL. J’ai rapidement reçu une offre du Dinamo de Minsk de la KHL. Mon but était de jouer dans un calibre plus élevé. J’ai donc rejoint le club et c’est ce pour quoi j’ai joué en Russie durant 3 saisons. »

(Photo TC Media – Alexandre Pouliot-Roberge

Le Dinamo donnera peu de temps de glace à Stefanovich. Il terminera la saison avec le club en 2011, mais il sera rapidement rétrogradé au Championnat du Belarus la saison suivante. Dominant au sein de l’HC Gomel, attira l’attention des clubs de la VHL, le deuxième échelon russe. Il portera les couleurs du Toros de Neftekamsk, du Lada de Togliatti et du Dizel de Penza. Le Biélorusse sera toutefois suspendu pour deux ans par l’IIHF pour des raisons de dopages à l’automne 2014.

« Après avoir été suspendu, je ne pouvais pas jouer en Europe. J’ai donc décidé de retourner en Amérique du Nord. En fait, je n’avais pas le choix. J’ai signé un contrat d’une saison dans l’ECHL. C’est une bonne ligue. Cela dit, cette année, j’ai préféré revenir dans mon pays. »

Stefanovich a donc rejoint le Neman de Grodno, une ville du Belarus à la frontière de la Pologne. Il a commencé tardivement la saison à cause de la date butoir de sa suspension. « J’ai accepté d’aller à Grodno pour des raisons familiales. J’avais quelques offres en dehors du pays, mais de revenir à la maison était la meilleure option pour nous cette année. » Sa saison a d’ailleurs été couronnée de succès, car le Neman de Grodno a été sacré champion du Bélarus en balayant le Yunost de Minsk grâce à 4 gains de suite.

De bons souvenirs de Québec

Les anciens joueurs des Remparts sont toujours nostalgiques lorsqu’on leur parle de leur passage à Québec. Stefanovich ne fait pas exception. L’ailier de 27 ans n’a gardé que de bons souvenirs de son passage dans la LHJMQ.

« Je m’ennuie de cette époque. Ce club est très bien organisé. On n’y manquait jamais de rien. Nous avions aussi une bonne équipe. Je n’ai pas gardé beaucoup de contacts avec mes anciens coéquipiers, mais je suis tout de même ami sur Facebook avec Dmitri Kugryshev. Nous étions aussi très bien dirigés. Patrick Roy est un entraineur exigeant. Il a la victoire dans le sang. Ça lui arrivait d’être dur avec nous, mais c’était très formateur. Je suis fier d’avoir joué sous ses ordres. »

Mikhail Stefanovich a passé trois saisons avec les Remparts de l’automne 2007 au printemps 2010. Il y a compté 106 buts et récolté 104 aides pour produire 210 points en 171 matchs. Il a été repêché par les Maple Leafs de Toronto en juin 2008.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *