Hockey
03:00 22 janvier 2017 | mise à jour le: 22 janvier 2017 à 03:00 temps de lecture: 3 minutes

Dereck Baribeau l’emporte contre son ancienne équipe

HOCKEY. À son premier match au Centre Vidéotron dans l’uniforme des Remparts de Québec (23-19-3-1), le cerbère Dereck Baribeau a bloqué 20 rondelles dans une victoire de 3 à 1 face aux Foreurs de Val-d’Or (20-23-1-2).

La recrue Olivier Mathieu (2e) avait ouvert la marque en deuxième période. Le capitaine Matthew Boucher (24e) a doublé l’avance des siens à 13 : 36 du dernier tiers. Une minute plus tard, le Russe Ivan Kozlov (15e) a réduit l’écart à l’aide d’un tir du revers. Finalement, Dmitry Buynitskiy (7e) a fermé les livres en complétant la marque dans un filet désert.

L’entraîneur-chef des Abitibiens, Mario Durocher, a souligné le manque d’énergie de ses poulains, actifs 24 heures plus tôt à Rimouski, alors que la dernière joute des Remparts remontait à mardi.

«On n’avait pas de jus. C’est un message. Il nous reste deux mois pour travailler là-dessus. En séries, il va y en avoir des deux [matchs] en deux [soirs]», a dit celui qui a fait ses débuts dans la LHJMQ en 1992, huit ans avant la naissance de son plus jeune joueur!

Baribeau était bien fier de décrocher la victoire contre son ancienne formation. À son entrée en scène avec les Diables rouges le 7 janvier dernier, il avait été retiré de la rencontre après avoir accordé quatre buts.

«C’est bien plaisant. Les gars ont fait du bon travail devant moi. J’étais stressé au début, a admis celui qui n’était guère dérangé de ne pas obtenir le jeu blanc. L’important, c’est la victoire!»

Le nouveau #30 s’est également attiré les bons mots de son patron, Philippe Boucher : «Il a été solide. Il fait des grands pas dans la bonne direction. Nous sommes contents.»

Les unités spéciales

Au cours de son point de presse, le grand manitou des locaux a pointé du doigt son attaque massive, ne faisant pas mouche à une seule reprise en cinq occasions.

Lors d’un cinq contre trois d’une durée de 1 : 50, les Remparts n’ont pas été en mesure de prendre d’assaut le filet d’Étienne Montpetit, au grand désarroi des 9246 spectateurs… et du coach!

Toutefois, il a soutiré du positif de l’autre facette de ses unités spéciales, soit le désavantage numérique, où son quatuor a été parfait en trois occasions.

Dimanche après-midi, les Cataractes de Shawinigan (29-12-2-1) débarquent en ville alors que les Foreurs retourneront à la maison au terme d’une éreintante semaine.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *