Hockey
16:41 3 juin 2017 | mise à jour le: 3 juin 2017 à 16:41 temps de lecture: 2 minutes

Pierrick Dubé avec les Remparts, 35 ans après le paternel

À l’été 1982, les Remparts de Québec avaient misé sur Roger Dubé avec la 34e sélection du repêchage. 35 ans plus tard, fiston Pierrick a trouvé preneur avec la même franchise, mais il pourra se targuer d’avoir été repêché plus tôt.

Pierrick Dubé peut se targuer d’avoir été repêché plus tôt que son père!

(Photo TC Media – Charles Lalande)

À lire aussi : Roger et Pierrick Dubé, le hockey canadien à la sauce française

«C’est un sentiment incroyable. Jouer pour les Remparts, c’est mon rêve depuis que je suis tout petit», a dit le #27 du Blizzard du Séminaire Saint-François né en France alors que son père y jouait chez les pros.

Le rejeton ne cachait pas sa fierté d’avoir été repêché au 18e rang, soit 16 sélections avant le père: «Je vais prendre la relève du père, a-t-il répondu avec un large sourire. C’est exceptionnel. Ma sœur a aussi déjà eu un stage avec les Remparts.»

Classé comme étant un espoir de deuxième ronde, Dubé espérait figurer parmi les 19 premiers de la cuvée et monter sur la scène, traitement réservé aux premiers de classe.

«J’étais tellement excité. [Le directeur général et entraîneur-chef] Philippe Boucher m’a demandé si j’allais bien. Il trouvait que je tremblais pas mal», de poursuivre celui qui estime avoir eu une bonne entrevue avec les défendeurs de la forteresse.

Selon Martin Laperrière, son entraîneur-chef, son protégé est prêt à faire le saut dans la LHJMQ l’année prochaine. À 5’7 et 147 lbs, certains pourraient le trouver un peu frêle, mais son style de jeu pourrait précipiter son entrée au niveau supérieur.

«Je vais améliorer ma vitesse, mon tir et espérer grandir, mais je suis un gars qui joue gros. Je n’ai pas peur», a-t-il terminé avec la détermination qui lui est propre.

Québec Hebdo

Pierrick Dubé (gauche) pose avec son bon ami Jakob Pelletier.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *