Hockey
16:00 25 mai 2018 | mise à jour le: 25 mai 2018 à 16:00 temps de lecture: 4 minutes

Repêchage LHJMQ: une valeur sûre et de beaux projets

L’an dernier, un contingent de huit joueurs du Blizzard du Séminaire Saint-François avait trouvé preneur au repêchage de la LHJMQ, dont trois en première ronde. Cette année, la cuvée n’est pas aussi relevée, mais l’équipe basée à Saint-Augustin-de-Desmaures sera bien représentée à Shawinigan le 2 juin prochain. 

Dix joueurs du Blizzard sont admissibles. Combien seront repêchés?

Photo Métro Média – Charles Lalande

Le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ a récemment publié la liste de tous les espoirs admissibles à enfiler un chandail et une casquette d’une formation du circuit administré par Gilles Courteau.

Martin Laperrière, entraîneur-chef du Blizzard au cours des deux dernières saisons, a accepté de parler des dix joueurs admissibles à la séance de sélection.

William Dufour, de Beauport, n’attendra pas longtemps avant d’appartenir à une formation de la LHJMQ

Photo Métro Média – Charles Lalande

William Dufour, attaquant (9e)

«Il a le potentiel de sortir top 10, même top 5. Selon moi, il ne reviendra pas [dans le Midget AAA] l’an prochain. Il est tellement fort et dominant qu’il trouvera le moyen d’avoir un impact dès l’an prochain. Cette saison, il a aussi pris beaucoup de maturité.»

Shaun Mahoney

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Shaun Mahoney, attaquant (32e)

«Je suis content de sa progression. J’ai apprécié son travail cette saison. Il a accepté son rôle défensif, de jouer en désavantage numérique et de gagner ses mises au jeu. Il a été capable de générer des chances de marquer, mais il a eu de la difficulté à capitaliser. Revenir Midget AAA sera bénéfique pour lui afin d’aller chercher un maximum de confiance offensivement.»

Philippe Jacques

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Philippe Jacques, attaquant (42e)

«Sa blessure a ralenti sa progression. Le CSR le classe 42e, mais son potentiel est nettement plus haut. C’est un bon kid, il est intelligent, il a un bon sens du hockey et un bon gabarit. À long terme, il peut aider un club junior.»

Zacharie Bordeleau

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Zacharie Bordeleau, défenseur (67e)

«Ce fut une saison en dents de scie pour Zach. Il peut, et il doit, être physique et simplifier son jeu en défensive. Il sait saisir les opportunités offensives. La clé, dans son cas, c’est la constance.»

Jacob Bujold-Pelletier

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Jacob Bujold-Pelletier (rondes 6 à 8)

«Il a été embêté par une blessure qui traîne depuis quelques années, mais c’est un gars avec un gros physique qui pourrait atteindre la LHJMQ dans un rôle de profondeur.»

Brendan Tremblay

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Brendan Tremblay, attaquant (rondes 6 à 8)

«J’ai beaucoup aimé sa progression. J’aime le comparer à Brendan Gallagher, des Canadiens de Montréal. C’est un petit travaillant qui n’a pas froid aux yeux. Ses dix buts, il ne les a pas marqués en jouant en périphérie. Il joue physique et il dérange. C’est un gars très enthousiaste, aimé de ses coéquipiers. À 5’8’, il n’est pas faux de dire qu’avec quelques pouces de plus, il serait classé plus haut.

Jonathan Béland

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Jonathan Béland, attaquant (rondes 9 à 14)

«Un talent brut avec un très bon lancer et une bonne vitesse. Il doit être plus constant. Il doit aussi apprendre à faire les jeux plus rapidement et à gérer la pression [des joueurs adverses]. Ça arrive souvent avec les joueurs de 15 ans.»

Xavier Brisebois

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Xavier Brisebois, défenseur (rondes 9 à 14)

«Il a été notre meilleur défenseur en séries, c’est un signe qu’il y a bien progressé depuis le mois de septembre. Il travaille fort et il a une bonne attitude. Un bon potentiel à travailler.»

Xavier Desbiens

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

Xavier Desbiens et Philippe Larue, gardiens (non classés)

Philippe Larue

Photo gracieuseté – Blizzard du Séminaire Saint-François

«Les deux ont connu un très bon début de saison. Ensuite, ils ont eu leur part d’ennuis, mais ont tous deux rebondi. Nous avons opté pour un système d’alternance. Ils ont affiché de bonnes statistiques. Desbiens est avantagé par son gabarit et Larue par sa combativité.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *