Hockey
15:13 3 mai 2018 | mise à jour le: 3 mai 2018 à 15:13 temps de lecture: 3 minutes

Huit nominations pour le Blizzard

L’équipe de hockey Midget AAA de la Rive-Nord de Québec, le Blizzard du Séminaire Saint-François, récolte huit nominations pour le Gala des champions, qui aura lieu le 6 mai 

En saison régulière, le Blizzard a terminé au deuxième rang avant d’être éliminé au second tour.

Photo gracieuseté – Blizzard du SSF

Les nommés sont Félix-Olivier Chouinard (joueur-étudiant), Serge St-Michel (bénévole de l’année), William Rouleau (4e étoile), Serge Duchesne (administrateur de l’année), Xavier Parenteau (implication sociale), Martin Laperrière (entraîneur-chef de l’année), le capitaine Julien Létourneau (gentilhomme) et Charles Ouellet (équipe marketing et communication de l’année).

Ce dernier enseigne également l’éducation physique à l’école primaire Guillaume-Mathieu de Charlesbourg. Depuis sept ans, il occupe le poste d’entraîneur vidéo du Blizzard. Il y a trois ans, on lui a également confié le poste de directeur des communications. Il avoue que conjuguer enseignement et hockey n’est pas toujours de tout repos.

«C’est parfois exigeant étant donné qu’on joue deux parties par fin de semaine, de septembre à la fin du mois de mars, mais quand tu as la passion et que tu fais quelque chose que tu aimes, tu ne penses pas à la fatigue.»

Une belle opportunité

Charles Ouellet a remporté le Trophée Réjean-Houle/Captodor l’an dernier dans la catégorie marketing et communication.

Photo gracieuseté

Au cours des dernières semaines, une porte s’est ouverte pour Charles Ouellet. Le Titan d’Acadie-Bathurst, équipe de la Ligue de hockey junior du Québec (LHJMQ) l’a approché pour le poste d’entraîneur vidéo lors des matchs sur la route au cours des présentes séries éliminatoires. Avec le Titan, Ouellet a la chance de renouer avec son ami d’enfance, Bryan Lizotte, lui aussi originaire de Charlesbourg.

C’est justement ce même Lizotte qui l’avait à joindre le navire du Blizzard en 2011. Il a été le chef d’orchestre de la formation basée à Saint-Augustin-de-Desmaures pendant cinq ans avant de graduer avec le Titan.

Charles Ouellet entend saisir la chance qu’il a d’avoir un pied dans la LHJMQ. «Dans la vie, c’est important d’avoir des ambitions et lorsqu’une bonne opportunité s’offre à moi, je ne suis pas du genre à reculer. Je me nourris de nouveaux défis», conclut l’homme au double chapeau.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *