Hockey
16:27 17 août 2015 | mise à jour le: 17 août 2015 à 16:27 temps de lecture: 2 minutes

De la surprise au bonheur pour Jason Demers

HOCKEY. Le 21 novembre 2014, la vie de Jason Demers, hockeyeur de L’Ancienne-Lorette, a pris une tournure inattendue lorsqu’il a appris qu’il était échangé des Sharks de San Jose aux Stars de Dallas. Une fois le choc encaissé, il avoue être très content de sa nouvelle destination.

«C’était vraiment surprenant, mais je suis content aujourd’hui. Mon style de jeu correspond davantage aux besoins des Stars, alors mon temps d’utilisation a augmenté», lançait-t-il en entrevue en marge du Boot Camp.

Âgé de 27 ans, Demers, un Montréalais d’origine, habite à L’Ancienne-Lorette depuis maintenant onze ans. Dans environ un mois, il devra repartir pour le Texas pour une autre saison de hockey, sa septième dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Son directeur général, Jim Nill a été fidèle à sa réputation en étant plutôt actif sur le marché des joueurs autonomes et des transactions au cours de l’été. Il y a deux ans, il avait amené Tyler Seguin, de Boston, et l’an dernier, Jason Spezza, d’Ottawa. Cet été, il a transigé avec son homologue de Chicago pour obtenir Patrick Sharp. Il a aussi embauché le défenseur Johnny Oduya, qui comme Demers, a joué son hockey junior à Victoriaville.

«Quand tu vois tes patrons faire autant d’efforts pour améliorer l’équipe, ça ne peut qu’être positif. Ils croient en nous et je suis persuadé que nous allons faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires.»

Loin des autobus

En graduant à 21 ans dans la LNH, Demers s’est vite sauvé des longs voyages en autobus offerts dans les ligues mineures. Il a avoué en entrevue être incapable de fermer l’œil lorsqu’il prend la route dans un autobus. Ce choix de 7e ronde en 2008 a gravi les échelons plus rapidement que prévu. La motivation de voyager en avion était sans doute bien ancrée en lui.

«Pour ça, je dois remercier toutes les personnes qui ont cru en moi et qui ont fait en sorte que j’étais dans la grande ligue à un jeune âge. Ça serait trop long de nommer tous ces gens et j’ai peur d’en oublier!»

Québec Hebdo

Articles similaires

19:48 11 septembre 2012 | mise à jour le: 11 septembre 2012 à 19:48 temps de lecture: 3 minutes
Sillery fête le hockey

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *