Hockey
15:22 11 mai 2015 | mise à jour le: 11 mai 2015 à 15:22 temps de lecture: 3 minutes

Échangé, blessé et déterminé

HOCKEY. Natif de Charlesbourg, Olivier LeBlanc a complété sa troisième saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Cette dernière a été marquée par une transaction inattendue et une blessure survenue à un bien mauvais moment.

Avant de s’expatrier à 16 ans en direction de Saint-Jean pour sa carrière de hockeyeur, LeBlanc a fréquenté la Polyvalente de Charlesbourg et le Séminaire Saint-François.

Il est devenu le capitaine des Sea Dogs, formation qui a surpris tout le monde avec une première moitié de saison très prometteuse. Assez pour que le directeur-général s’approprie les services de l’attaquant Bokondji Imama à fort prix en janvier dernier. Au moment de la transaction, LeBlanc est dans l’autobus avec ses coéquipiers et il envoie un message texte à Imama pour lui souhaiter la bienvenue. Vingt minutes plus tard, il reçoit un appel de son agent qui lui annonce qu’il doit changer d’adresse. «Les entraîneurs et moi étions très surpris. Je n’avais entendu aucune rumeur à ce sujet.»

Une fois le choc de l’échange encaissé, il débarque au Cap-Breton où son nouveau patron, Marc-André Dumont, l’attend pour un déjeuner. Dès son arrivée, il est nommé assistant-capitaine. «Une belle marque de confiance», estime le défenseur reconnu pour son efficacité dans les deux sens de la patinoire.

Très près d’éliminer les Remparts

Au premier tour des séries, Cap-Breton se frottait d’entrée de jeu aux Remparts et les Eagles sont passés bien près de causer une surprise en éliminant les ouailles de Philippe Boucher. Blessé à la cheville, il était derrière le banc de l’équipe à titre d’adjoint. «Je voulais être avec les gars et les encourager.»

Après l’élimination, il est rentré au domicile familial. Pendant ce temps, les Remparts se frayaient un chemin en grande finale québécoise. «C’est difficile d’être à Québec et de les voir en finale. Nous étions si près. Nous y avons cru jusqu’à la toute fin.»

Une grosse saison

La propriété des Blue Jackets de Columbus a jusqu’au 1er juin 2016 pour signer son premier contrat professionnel. La prochaine campagne s’annonce donc déterminante pour lui.

Le noyau fort des Eagles arrive à maturité et plusieurs vétérans assoiffés de victoires reviendront. À ceux-ci se joindront de nouvelles recrues puisque l’équipe repêchera trois fois en première ronde le 6 juin. «J’ai proposé à Marc-André d’être à Sherbrooke pour les accueillir. C’est une belle journée pour eux, dit-il. Ça va être une grosse saison pour nous. Nous voulons nous rendre loin en séries.»

À lire aussi:

Olivier LeBlanc passe aux mains des Screaming Eagles

«J’ai toujours travaillé fort pour atteindre ce que je voulais» – Olivier LeBlanc

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *