Hockey
15:00 10 mai 2018 | mise à jour le: 10 mai 2018 à 15:00 Temps de lecture: 4 minutes

Le dek hockey, une passion contagieuse

Il existe une équipe bien spéciale qui évolue dans la catégorie féminine du Dek Beauport. En effet, depuis cinq ans l’équipe Béton Lagacé voit l’expression «une équipe tissée serrée» prendre une autre dimension alors qu’une mère et sa fille jouent au dek hockey ensemble.

Hélène et Gabrielle sont heureuses sur un terrain de dek hockey.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Gabrielle Gagnon, la fille de Hélène Caron, tient immédiatement à rappeler qu’elles ne représentent pas les seuls liens familiaux dans la formation.

«Nous avons aussi un trio composé entièrement de sœurs de Sainte-Anne de Beaupré avec Mégan, Gaël et Emmie. Ma cousine Marie-Claude Gendron est dans l’équipe et plusieurs amis de longue date complètent le groupe de filles agées de 15 ans à 57 ans pour former une complicité hors du commun. Maintenant que la saison est terminée et qu’une autre commence, on veut intégrer d’autres duos mères-filles avec nous.»    

Le début de cette aventure a débuté sur une patinoire de ballon-balai, un sport que Mme Caron pratiquait avec sa fille. «Les heures de glace se sont évaporées et le sport a tout simplement disparu peu à peu alors il fallait trouver autre chose. Je ne regrette pas la décision d’avoir commencé le dek hockey et si j’avais le choix, je ne retournerais pas au ballon-balai», précise la femme de 57 ans.

L’équipe Béton Lagacé et son slogan «VazYdon» dans un tournoi à Trois-Rivières.

Photo gracieuseté

Le cœur jeune

Certaines personnes ne seraient pas en mesure de pratiquer un sport avec leurs parents, ce n’est aucunement le cas pour Gabrielle. «J’adore ça! J’ai toujours été proche de ma mère et ça nous permet de nous voir une à deux fois par semaine.»

De son côté, Hélène Caron parle d’un moment privilégié. «À mon âge, je me sens choyée de pouvoir vivre ces expériences avec ma fille, ma nièce et mes amies. C’est un petit bonheur à chaque fois. Quand on côtoie des personnes jeunes, on reste jeune et vif d’esprit.»

L’énergique dame ajoute qu’elle va continuer à jouer tant que son corps va suivre et qu’elle adore encore compétitionner même si elle pense peut-être à jouer pour le plaisir dans les années à venir.

Le sourire semble toujours au rendez-vous pour Hélène Caron et sa fille.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Superbe campagne

La dernière saison de la formation Béton Lagacé a été fructueuse alors que les filles ont terminé au premier rang de la saison régulière. Elles se sont malheureusement inclinées en finale des séries. Pour Gabrielle, il ne fait aucun doute que les liens proches entre coéquipières sont un énorme atout pour le club. «Je suis persuadée que notre attitude positive dans la victoire comme dans la défaite est notre force.»

Il va sans dire que comme n’importe quel groupe, la franche camaraderie et les taquineries sont acceptées. «Ça arrive que ma fille me dise dans le vestiaire que ce n’était pas ma meilleure partie ou que je lui souffle à l’oreille qu’elle a fait un mauvais jeu lorsqu’on revient au banc, mais c’est toujours constructif et on le fait toujours pour stimuler l’autre», ajoute la doyenne de l’équipe en s’esclaffant.

Il suffit de passer un peu de temps avec ce duo énergique pour se rendre compte à quel point le sport est rassembleur et que leur énergie l’est tout autant. 

Une possibilité d’un nouveau duo mère et fille pour le club.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *