Hockey
20:05 27 novembre 2008 | mise à jour le: 27 novembre 2008 à 20:05 Temps de lecture: 2 minutes

Jean-François Gosselin sollicitera l’appui de la Fondation du Canadien

Qualifiée plus souvent qu’autrement de sans intérêt dans la population, la présente campagne électorale a toutefois un côté positif en ce qui concerne les projets novateurs qui sont lancés autant par les électeurs que les candidats. Conscient du manque important d’heures de glace pour les jeunes hockeyeurs de son comté, le député adéquiste sortant de Jean-Lesage, Jean-François Gosselin, entend solliciter l’appui de la Fondation du Canadien de Montréal pour le financement d’une patinoire extérieure réfrigérée dans sa circonscription, s’il est élu le 8 décembre prochain.

Ancien hockeyeur de calibre universitaire américain et ami de l’ancien joueur des Canadiens de Montréal, Joé Juneau, qui anime aujourd’hui un programme de hockey pour les jeunes Inuits dans le Grand-Nord québécois, Jean-François Gosselin aimerait bien lui aussi apporter sa contribution à l’essor de cette activité sportive dans la région de Québec.
À l’affût de nouveaux projets pour soutenir les jeunes dans la pratique de leur sport favori, il entend solliciter l’appui de la Fondation du Canadien de Montréal pour le financement d’une patinoire extérieure réfrigérée s’il obtient un deuxième mandat de député.
«En naviguant sur Internet, j’ai appris que la Fondation du Canadien offrira un tel équipement communautaire dans cinq quartiers défavorisés de Montréal dans le cadre des activités entourant le centenaire de l’équipe. La circonscription de Jean-Lesage compte plusieurs quartiers défavorisés où l’on pourrait implanter un tel projet. Selon ce que j’ai appris, la Fondation du Canadien débourse pour la réalisation de l’infrastructure et c’est ensuite la communauté locale qui s’occupe de l’entretien. La concertation entre les différents acteurs du milieu représente un des critères de sélection de la Fondation et sur ce point je n’aurai pas de difficulté à faire progresser le projet», estime M. Gosselin qui prend pour exemple celui qui vient d’être accepté dans le quartier St-Michel à Montréal où la Fondation vient d’investir plus de 500 000 $ pour l’infrastructure extérieure la plus moderne de la métropole.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *