Hockey
17:30 23 novembre 2017 | mise à jour le: 23 novembre 2017 à 17:30 temps de lecture: 3 minutes

Charles Taillon retrouve sa touche offensive à Terrebonne

Pendant son hockey mineur, le mandat de Charles Taillon était de remplir le filet adverse. Dans la LHJMQ, son rôle a changé, devenant un employé de soutien. Dans le junior AAA, le niveau inférieur, il retrouve ses qualités offensives d’antan. 

Taillon ne ferme pas la porte à un retour dans la LHJMQ, mais…

Photo TC Media – Charles Lalande

L’attaquant de 19 ans admet avoir été surpris lorsque les Wildcats de Moncton lui ont annoncé qu’il était retranché, le 27 août dernier. Il était arrivé dans les Maritimes le 19 décembre après deux saisons dans le giron des Cataractes de Shawinigan.

«Je l’ai pris de façon difficile. J’étais déçu, mais je n’ai pas vu cela comme un échec. Ça fait partie du hockey.»

Dans les heures qui ont suivi cette claque au visage, Taillon a reçu quelques appels de formations du circuit collégial, une ligue qui ne l’intéressait pas.

Le lendemain, Robert Dubuc, entraîneur-chef et directeur général des Cobras de Terrebonne, lui a passé un coup de fil pour tenter de le convaincre de joindre les rangs de sa formation aux grandes ambitions dans le junior AAA.

«Julien Tessier, avec qui j’ai joué à Moncton l’an dernier, m’a recommandé de venir ici», explique le blondinet de 6 pi 2 po. Dubuc admet effectivement que Tessier «a été un bon ambassadeur» dans la venue du nouveau no. 77 en banlieue nord de Montréal.

Dès son arrivée chez les Cobras, Taillon a été placé dans un rôle offensif. Il joue au sein des deux premiers trios en plus d’avoir du temps de jeu en avantage numérique.

«Les points sont là, mais surtout, je reprends confiance dans l’ensemble de mon jeu. Mon rôle avait changé dans le junior majeur, et je l’avais accepté, mais c’est bien de retrouver les responsabilités offensives, comme au hockey mineur.»

Taillon dit être dans son élément autour du filet adverse!

Photo TC Media – Charles Lalande

Le principal intéressé admet se plaire dans son nouvel environnement, même s’il ne connaissait pas du tout le circuit avant de mettre les pieds à Terrebonne.

Cette année, les Cobras alignent trois autres joueurs de la région de Québec : Guillaume St-Pierre, Mathieu Ferland et Philippe Gaudreault, tous âgés de 17 ans et qui ont remporté le championnat provincial chez le Blizzard du Séminaire Saint-François, l’an dernier.

«J’ai rapidement développé de bonnes affinités avec ces gars-là. D’une certaine façon, je peux occuper le rôle d’un grand frère auprès d’eux. Je serais content de les aider et de les voir monter dans le junior mejeur.»

Retour dans la LHJMQ?

À savoir s’il aspire à faire sa niche dans la LHJMQ, le hockeyeur originaire de Beauport émet quelques réserves. «Je suis conscient que j’ai 19 ans. Je n’ai pas été réclamé au ballotage [après avoir été retranché par Moncton]. Je ne ferme pas la porte, mais si une équipe du Québec se manifeste, je vais y penser…», a-t-il laissé entendre. 

Le natif de Beauport veillera au bonheur des trois autres joueurs de la région qui évoluent avec les Cobras.

Photo TC Media – Charles Lalande

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *