Hockey
15:00 3 juin 2014 | mise à jour le: 3 juin 2014 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

Jonny Murray savoure chaque moment en séries de la Coupe Stanley

HOCKEY PROFESSIONNEL – Quand il a commencé comme juge de lignes à l’âge de 17 ans dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Jonny Murray caressait un rêve, celui de se rendre dans la Ligue nationale de hockey (LNH). En 14 ans de métier, le Beauportois de 39 ans approche de son 1000e match en carrière et en compte plus d’une cinquantaine en séries éliminatoires.

En entrevue téléphonique de son domicile à Tampa, en Floride, où il demeure depuis 13 ans, Jonny Murray souligne que le fait marquant de sa carrière s’est avéré sa participation à un premier match d’une finale des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, en juin 2012, au New Jersey, alors que les Devils étaient opposés aux Kings de Los Angeles.

«J’ai vécu ce moment ultime après plusieurs années d’efforts en compagnie des membres de ma famille. Je m’en rappelle comme si c’était hier. Après avoir fait le premier match de cette série, j’ai aussi travaillé dans le troisième et le cinquième. Cela a été une expérience formidable», confie celui qui porte le chandail rayé #95 et vit dans des hôtels de luxe plus de 175 jours par année en raison de son contrat de 75 parties dans le circuit Bettman.

À ses débuts, il mentionne avoir arbitré pendant huit ans dans la LHJMQ au salaire d’environ 125 $ par match, tout en travaillant dans la Ligue américaine et la Ligue internationale à l’époque des Rafales de Québec. À la question combien gagne un juge de lignes dans la LNH, il répond que les salaires varient de 125 000$ à 250 000$.

Un troisième camp de hockey à Beauport

Aussitôt que la saison de hockey prendra fin, Jonny Murray reviendra à Beauport pour revoir les membres de sa famille et travailler aux quatre camps de hockey en anglais qu’il organise depuis sept ans en compagnie d’entraîneurs professionnels. Les trois premiers se tiendront au Complexe sportif multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette et le quatrième au Centre sportif Marc-Simoneau.

«C’est le fun de revenir à Beauport où j’ai fait mon hockey mineur. Ça me donne des raisons de redonner aux jeunes tout ce que j’ai reçu en apprentissage pour faire une carrière dans le hockey. Après deux camps au Centre sportif Marcel-Bédard, ce sera le premier au nouveau complexe deux glaces qui vient d’être nommé en mémoire de Marc Simoneau», ajoute Jonny Murray qui ne sait pas encore s’il sera choisi pour travailler dans un des matchs de la finale de la Coupe Stanley cette année.

Des faits saillants

1er match en saison régulière : octobre 2000 à Ottawa

1er match en finale de la Coupe Stanley : juin 2012 au New Jersey

Pour plus d’information sur les camps d’été de hockey, visitez le site http://www.extremepowerskating.com/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *