Hockey
20:12 10 décembre 2010 | mise à jour le: 10 décembre 2010 à 20:12 temps de lecture: 3 minutes

Un centre de hockey synthétique ouvre ses portes dans Vanier

Deux jeunes joueurs de hockey «retraités» du midget ont ouvert le Centre Optik Hockey, un centre d’entraînement pour les hockeyeurs. Même si la glace est inexistante, on y déambule en patin, entre la petite patinoire et les postes d’entraînement informatisés.

La glace synthétique utilisée sur la patinoire et pour les différents postes d’entraînements offre une résistance de 5%, si on la compare à une vraie glace. Un avantage, selon Yan Langlois – un des deux copropriétaires qui sont tous deux âgés de 21 ans. Les patineurs s’y exercent et lorsqu’ils arrivent sur la vraie glace, c’est plus facile.

Différents postes d’entraînement sont proposés : un enclos de gardien de but, un autre pour exercer la précision de son tir, avec des cibles, ou un poste avec des passeurs virtuels, avec lesquels on peut pratiquer son tir sur réception.

Surtout, certains sont informatisés et avec sa carte d’accès magnétisé, le hockeyeur entre dans son compte et peut voir ses statistiques et les améliorer au fil des semaines. Il pourra même les voir de chez lui, sur internet, avec graphiques à l’appui.

Déjà quelques joueurs des Remparts y sont passés, comme Mikaël Tam, Frédéric Roy ou Jonathan Audy-Marchessault. Il faut dire que les Remparts et tous ceux qui les entourent, comme le AM 800, Patrick Roy et Claude Rousseau, sont bien au fait du nouveau projet et l’appuient.

Outre les postes d’entraînement, une petite «glace» de 30 pieds par 64 a été aménagée et permet aux hockeyeurs de se pratiquer en deux contre deux, voire trois contre trois, pour les plus jeunes.

Lorsqu’un groupe réserve la patinoire pour du deck-hockey, il s’agit d’enlever la couche de glycérine. Les patins à glace y reviennent une fois que la surface a été aspergée de ce matériau qui a l’aspect du plastique. Il permet de freiner de la même manière que sur une vraie glace.

Les clientèles sont très variées, indique Yan Langlois. L’endroit est bien équipé pour recevoir des fêtes d’enfants autant que les équipes de ligues de garage.

Même si l’entreprise n’en est qu’à ses premiers balbutiements, Yan Langlois sait déjà qu’il lui sera possible d’agrandir, éventuellement. Le projet de près d’un demi-million de dollars contient aussi un salon de style loge et des vestiaires.

Le centre est situé au 655, boulevard Pierre-Bertrand, dans le secteur Vanier. On les visite virtuellement au www.optikhockey.com

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *