Sections

Duel pour la première place


Publié le 4 octobre 2018

Glen Constantin est persuadé que les Carabins réservent quelques surprises, mais il a assuré que le Rouge et Or en avait aussi pour les visiteurs.

©Photo Métro Média - Jean Carrier

Le deuxième épisode de la saison entre les Carabins de Montréal et le Rouge et Or décidera fort probablement du champion de la saison régulière. Un enjeu fort important avec le privilège de jouer la Coupe Dunsmore sur son terrain.

Glen Constantin, l'entraîneur-chef du Rouge et Or, était excité à l'approche de la rencontre. «C'est un match spécial, c'est une belle occasion et une belle vitrine pour les athlètes de jouer dans la meilleure rivalité au Canada. Un match d'une importance cruciale avec l'avantage du terrain comme enjeu, on ne peut pas demander mieux.»

Lors du premier affrontement entre les deux formations, l'Université Laval l'avait emporté par un pointage de 12 à 7 sur le terrain du CEPSUM. Les Carabins semblent avoir trouvé une identité à l'attaque depuis cette défaite. «Dimitri Morand est un bon quart-arrière et il est plus à l'aise qu'en début de saison. Il y a une progression dans ses lectures et les Carabins font du bon travail pour courir avec efficacité afin d'aider le jeune quart-arrière», ajoute le grand manitou du Rouge et Or.

Cette volonté de courir des Carabins a placé sous les projecteurs le porteur de ballon explosif Asnnell Robo. Le Rouge et Or se devra de l'avoir à l'œil, même si on ne prévoit pas amener une attention particulière à ce dernier. «S'il court bien, cela veut dire que la ligne à l'attaque fait bien les choses. D'ailleurs, ils aiment amener un sixième joueur pour bloquer avec un centre-arrière ou un ailier rapproché, mais ils n'ont pas trop changé au niveau stratégique, ils font simplement mieux exécuter qu'au début de l'année», termine Glen Constantin.

Le receveur de passe fait tranquillement son chemin dans l'attaque du Rouge et Or et devient un rouage important de l'offensive depuis quelques semaines. «Il y a eu des portes qui se sont ouvertes avec les blessures et j'ai fait du bon travail. Il faut saisir ses occasions et je pense que Justin Éthier m'a placé dans des bonnes situations pour exploiter ma vitesse. Je suis aussi plus à l'aise avec les techniques et les stratégies utilisées que l'an dernier.»

Le receveur avait aussi des bons mots pour la tertiaire qu'il affronte. «J'ai vraiment hâte à la partie face à Montréal. Ils représentent un bon défi et ils aiment bien mélanger les couvertures de zone. En attaque, il faut finir nos séries offensives et ne pas se contenter de trois points. Nous avons beaucoup pratiqué nos jeux près de la zone des buts et je pense que de vouloir compter des touchés va au-delà des stratégies, c'est un état d'esprit!»

Préparation exemplaire

Un match face aux Carabins exige une préparation adéquate et la défensive passe beaucoup de temps à étudier les bandes vidéo. L'ailier défensif du Rouge et Or, Mathieu Betts, admet voir le quart-arrière adverse Dimitri Morand jouer du bon football. «Il possède un bon bras et il est de plus en plus à l'aise pour mener l'attaque. Sans être une menace pour courir, il bouge bien dans la pochette et il apprend à étirer le jeu pour pouvoir repérer ses receveurs par la suite, ce sera à nous d'être disciplinés pour le rabattre au sol.»

Celui qui est maintenant à égalité pour le nombre de sacs en carrière dans la conférence du RSEQ ne s'inquiète pas vraiment du record. «Tant mieux si je suis capable de l'obtenir, mais je suis confortable où je suis présentement et l'emphase est sur la partie.»

Les Carabins pourront compter sur la présence de Louis-Mathieu Normandin. Le solide receveur de passe avait manqué le premier rendez-vous entre les deux équipes. La table est mise pour un autre épisode entre les deux équipes dominantes de la conférence du RSEQ. Bien malin celui qui pourra deviner le résultat de la rencontre alors que 9 des 10 dernières joutes entre les deux équipes se sont terminées avec un écart de moins d'un touché.

Il y avait déjà 14 500 billets de vendus pour la partie de dimanche à 13h.

Avec un autre sac du quart-arrière, Mathieu Betts serait le seul détenteur du record pour le plus grand nombre de sacs de la conférence.

©Photo Métro Média - Jean Carrier