Sections

Le Rouge et Or doit éviter le pilote automatique


Publié le 11 octobre 2018

Glen Constantin était prudent dans ses commentaires à l'approche d'un match inégal face aux Redmen.

©Photo MétroMédia - Jean Carrie

Après sa victoire face aux Carabins et le championnat de la saison régulière en poche, la formation lavalloise doit disputer un match sans saveur face aux Redmen de l'Université McGill samedi  à 13h, à Montréal. Glen Constantin, l'entraîneur-chef du Rouge et Or, refuse catégoriquement de baisser l'intensité.

«Il faut respecter l'adversaire, mais compte tenu de l'enjeu, il faut se servir de la rencontre pour reposer nos vétérans et faire jouer les joueurs qui voient moins de terrain. Peu importe l'adversaire, il faut jouer notre style de football et même si on le dit souvent, il faut jouer selon nos standards d'excellence.»

C'est pour cette raison que l'application des systèmes de jeu et des bonnes techniques utilisées prendra une importance augmentée d'ici la fin de la saison. Si les Redmen s'avèrent une proie facile sur papier, il faut s'attendre à un effort important des hommes en rouge qui se battent pour participer aux séries éliminatoires. Questionné à savoir si conserver la fiche intacte du Rouge et Or était une motivation supplémentaire, le pilote n'en croyait rien.

«La saison parfaite, c'est une finalité et une source de fierté. Nous regarderons ça à la fin de la saison. Ce qui est important pour l'instant c'est le processus de comment on fait les choses et la préparation. La fiche parfaite c'est le futur et on vit dans le présent!»

Mettre son grain de sel

Le joueur de ligne défensive Marc-Antoine Bellefroid était pour sa part très heureux de contribuer aux succès de l'équipe. Le joueur de quatrième année a abordé le plaisir de revêtir le casque doré. «J'ai beaucoup de plaisir cette saison. C'est une super expérience de jouer pour le Rouge et Or et je veux simplement qu'on continue à gagner.»

L'étudiant en histoire a insisté pour dire qu'il avait réussi son premier sac du quart-arrière la semaine dernière et qu'il était temps que ça arrive. «Je n'ai pas d'objectif individuel, mais j'étais quand même heureux de contribuer à ma façon et d'enlever de la pression sur un gars comme Mathieu Betts. La pression exercée est un aspect que je veux améliorer comme joueur de football.»

L'athlète défensif a avoué que l'énergie était différente en pratique cette semaine. «La préparation est la même, mais il y a encore un high de la victoire face aux Carabins qui demeure. On veut jouer de la même façon face à McGill et s'imposer rapidement.»

L'an dernier, la formation montréalaise avait été solide en première demie à domicile et avait forcé le Rouge et Or à passer à la vitesse supérieure en deuxième demie. Un piège que les hommes de Glen Constantin veulent éviter cette semaine.

  

Marc-Antoine Bellefroid a joué son football collégial avec les Géants de Saint-Jean.-sur-Richelieu.

©Photo MétroMédia - Jean Carrier