Sections

S'entraîner pour réaliser des exploits


Publié le 12 octobre 2018

Marc Rondeau a commencé sa carrière de football comme porteur de ballon, mais il a opté rapidement pour un transfert en défensive.

©(Photo Métro Média – Jean Carrier)

FOOTBALL. La réputation du programme de football des Condors de Saint-Jean-Eudes n'est plus à faire. Depuis 1981, plusieurs joueurs ont fait la fierté de l'établissement de Charlesbourg, mais il est difficile de passer sous silence les exploits physiques du secondeur Marc Rondeau, qui détient tous les records de tests physiques à sa position depuis le début du programme. Un exploit impressionnant.

«C'est un phénomène, il est tellement complet comme athlète. Vitesse, puissance, agilité sont toutes au rendez-vous avec Marc. Il est très poli, c'est un bon étudiant et il désire s'améliorer tous les jours», assure Jean-Frédéric Gagné, le responsable du football de l'école.

Marc Rondeau est le seul joueur des Condors qui détient tous les records pour les tests physiques à sa position.
(Photo Métro Média – Jean Carrier)

Les résultats physiques sont hallucinants et seraient plus appropriés pour un joueur collégial et même universitaire. «Quelqu'un qui benche 315 livres, qui court 4,66 secondes sur le 40 verges et qui a 35 pouces d'impulsion, ça ne court pas les rues en secondaire 5», admet le dirigeant en football.

Le test le plus impressionnant est le saut en longueur sans élan alors que l'athlète a réussi un bond de dix pieds et deux pouces. Un saut que plusieurs joueurs de la NFL n'arrivent pas à atteindre. Par comparaison, le quart-arrière ultra-athlétique Cam Newton saute seulement quatre pouces de plus que l'étudiant de Charlesbourg.

Quand on parle au principal intéressé, le désir de s'améliorer ressort immédiatement. «C'est certain que c'est valorisant, mais je veux continuer à progresser. Nous serons testés à la fin de l'année scolaire et je veux battre mes records! J'ai toujours aimé m'entraîner, c'est une occasion de me dépasser à chaque fois», précise l'athlète finissant. 

Pas seulement en musculation

Si certains pensent que Marc est seulement bon dans une salle remplie de poids, détrompez-vous, car il est aussi dominant sur le terrain alors qu'il a été nommé le joueur le plus utile en défensive de la ligue provinciale en secondaire 4. Pour lui, ses succès passent par son entraînement en salle. «Depuis secondaire 1 qu'on fait de la musculation de façon progressive. J'ai fait un grand gain de vitesse lors de mon troisième secondaire et j'ai vu immédiatement les bénéfices sur le terrain. D'ailleurs je pense que la vitesse sur le jeu est mon meilleur atout.»

Objectif Bol d'Or

Si l'athlète de 6'1'' et 185 livres fait déjà l'envie de toutes les formations collégiales, il ne désire pas en entendre parler pour l'instant. «Je n'ai aucun objectif individuel, toutes mes énergies sont canalisées sur la saison de mon équipe et remporter un championnat. Je m'occuperai de mon recrutement après la saison!»

Les Condors connaissent toute une saison et sont toujours invaincus après six rencontres. Le Bol d'Or n'a pas visité l'institution de Charlesbourg depuis 1999, mais tout semble croire qu'ils sont l'équipe à battre en 2018.

La possibilité pour le jeune homme de jouer aux États-Unis sera aussi explorée selon le grand manitou des Condors. «Je ne dis pas qu'il ira automatiquement dans une école préparatoire (prep school), mais nous travaillerons pour lui offrir cette occasion, s'il le désire.»

Une chose est certaine, peu importe où Marc Rondeau décidera de jouer, vous entendrez parler de lui. Un fait plutôt ironique pour un joueur qui ne recherche aucunement l'attention.