Football
11:06 7 août 2019

Tour d’horizon du football collégial division 1: des Élans en confiance à l’aube de la prochaine saison

Tour d’horizon du football collégial division 1: des Élans en confiance à l’aube de la prochaine saison
L’ailier défensif Michael Bernier en compagnie de Claude Juneau et du porteur de ballon Émile Malenfant. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

FOOTBALL. Les finalistes du dernier Bol d’Or en football collégial division 1 sont de retour sur le terrain en vue de la préparation de la saison 2019. Entamant sa 6e saison à la barre de l’équipe, Claude Juneau dégage beaucoup d’assurance et certifie que son programme a franchi des étapes importantes lors de la saison morte.

«Nous avons vraiment tourné le coin dans notre fonctionnement hivernal et printannier et les joueurs savent exactement ce que nous attendons d’eux à l’intérieur du programme. C’est vraiment plaisant et preuve que nous avons eu un hiver incroyable, aucun joueur n’a quitté l’équipe depuis le camp de printemps», déclare avec fierté l’entraîneur-chef des cervidés.

Garneau pourra compter sur 78 joueurs pour la prochaine campagne et même s’ils ont perdu les services de 23 finissants, dont 12 joueurs qui enfileront des uniformes universitaires, le pilote est très confiant d’avoir amené des recrues qui auront un impact sur sa formation. «Je crois que c’est notre meilleure classe de recrutement et cela nous donne de la profondeur, qui est essentielle dans le circuit où nous évoluons. Il y a une énorme parité et c’est un objectif du camp de ne pas s’asseoir sur nos résultats de l’an dernier et de continuer à progresser parce qu’aucune équipe de la ligue ne va nous faire de cadeaux.»

Le porteur de ballon Olivier Lapointe en pleine action. Il représente un bon complément à son coéquipier Émile Malenfant. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Pour garder cette mentalité, les Élans pourront compter sur deux vétérans dominants à la position de porteur de ballon. Le duo composé d’Émile Malenfant et d’Olivier Lapointe pourrait donner bien des maux de tête aux défensives adverses. Les Élans ont bien couru le ballon en 2018 et l’attaque peut également s’appuyer sur de l’expérience au poste de pivot. «Ce sera une belle bataille entre Tristan Blais et Maxime Lambert à la position de quart-arrière, c’est toujours un luxe d’avoir de l’expérience à cette position. Nous verrons à la fin du camp celui qui aura mérité le poste de partant», affirme le pilote, qui a également dirigé le Cégep du Vieux-Montréal dans sa carrière.

Des joueurs imposants

Questionné sur les forces de son équipe pour la prochaine saison, l’entraîneur-chef s’est montré prudent dans sa réponse. «Nous venons de commencer à pratiquer alors nous apprenons encore à connaître notre équipe. J’aime ce que je vois jusqu’à maintenant et je crois que nous sommes en avance sur l’an dernier sur la compréhension des cahiers de jeux. Je peux aussi dire que j’aime beaucoup le gabarit que nous possédons à certaines positions, spécialement à la position de receveur.»

Une cible qui ne passe pas inaperçue est Gabriel Faucher. L’imposant receveur mesure six pieds sept pouces et pèse 215 livres alors qu’à sa première saison à Québec, il mesurait quatre pouces de moins et pesait quarante livres de moins. Une progression qui a attiré l’attention au sud de la frontière alors que les universités Connecticut, Buffalo, Maine et Syracuse ont démontré de l’intérêt sur celui qui se déplace très fluidement pour un gros bonhomme. «Gabriel va jouer plus de jeux cette année à la position d’ailier rapproché, car c’est probablement à cette position qu’il risque de jouer aux États-Unis. On va l’utiliser à toutes les sauces, il verra de l’action également comme receveur intérieur et parfois comme centre-arrière», spécifie le coordonnateur à l’attaque Patrick Boies.

Le longiligne receveur Gabriel Faucher attire beaucoup d’attention et sera assurément un gros morceau de l’attaque aérienne 2019 de Garneau. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Du neuf en défensive

Avec le départ de Francis Boivin comme coordonnateur en défensive, c’est Keith Andrew-Robitaille qui a hérité du poste de nouveau patron de la défensive.

«Il est très motivé et il va apporter certaines nouveautés, mais la continuité demeure alors qu’il entraîne avec nous depuis longtemps et c’est également un ancien du programme», spécifie Claude Juneau.

Dorian Daniel-Royal et Michael Bernier devraient agir comme des piliers de cette défensive. Les deux vétérans de la ligne défensive seront une puissance alors que Bernier s’occupera de bien gérer le coin de la ligne et Daniel-Royal contrôlera le trafic à l’intérieur.

Plusieurs recrues tentent également de s’illustrer pour les Élans. L’entraîneur-chef a eu des bons mots pour le secondeur Marc Rondeau et les receveurs Justin Langlais et Mikel-Ange Desjardins.

Les Élans commenceront le calendrier régulier à la maison face aux Cheetahs de Vanier, le samedi 24 août à 13h00.

Le receveur de première année Mikel-Ange Desjardins était convoité par plusieurs formations collégiales avant d’opter pour le vert de Garneau. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Quelques joueurs de Garneau dans une phase de pratique sur les unités spéciales. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *