Football
15:24 26 juillet 2019

Kalenga Muganda poursuivra sa carrière avec les Spartiates du Vieux-Montréal

Kalenga Muganda poursuivra sa carrière avec les Spartiates du Vieux-Montréal
Kalenga Muganda a reçu une offre de bourse d'étude de l'Université Morgan State dans la division 1 AA de la NCAA. En connaissant une solide saison avec les Spartiates, plusieurs autres universités américaines pourraient emboîter le pas. (Photo gracieuseté)

L’ancien porteur étoile du Blizzard du Séminaire Saint-François a décidé de suivre les traces de plusieurs porteurs de ballon dominants de l’histoire du football québécois et de porter le casque doré de la formation montréalaise en football collégial division un pour la suite de sa carrière.

Après avoir vu son rêve d’évoluer dans le circuit universitaire américain (NCAA) subir un sérieux coup après son expulsion de Woodberry Forest School, une école préparatoire en Virginie, le joueur le plus décoré de l’histoire du football scolaire québécois en juvénile division un affirme que c’est encore sa mission. «J’ai choisi les Spartiates parce que je suis à 100% persuadé que c’est la place qui va m’amener au prochain niveau. Ils ont une longue histoire d’athlètes qui ont fait le saut de l’autre bord de la frontière.»

Plusieurs formations faisaient la file pour obtenir les services du porteur de ballon. La possibilité d’évoluer avec son frère, Iraghi Muganda, avec le CNDF a joué dans la balance. Cependant, il a finalement opté pour la troupe de Rénaldo Sagesse. «J’ai discuté avec Garneau, Saint-Jean, CNDF, West Toronto Prep et Football North. Au final, j’ai dû trancher entre le CNDF et le Vieux-Montréal. Comme j’ai mentionné, il y a tellement de joueurs qui sont passés par le Vieux-Montréal et qui ont évolué dans la NCAA par la suite. C’est encore mon rêve d’y arriver.»

La liste d’anciens Spartiates à avoir réussi à évoluer dans la NCAA est franchement impressionnante. Benjamin St-Juste est présentement avec les Golden Gophers du Minnesota, Julien Bourassa avec l’Université Buffalo et plusieurs anciennes vedettes comme Mehdi Abdesmad, Deitan Dubuc, Ronald Hilaire et Gilles Lezi, pour ne nommer que ceux-là ont déjà foulé les terrains NCAA.

Afin d’aller chercher de la visibilité avec les université américaines, Kalenga a passé une bonne partie de l’été à faire plusieurs camps aux États-Unis. Il affirme que sa tournée de séduction a été un succès et qu’il a même amélioré sa vitesse en ligne droite, la seule chose que l’on pouvait lui reprocher au niveau secondaire. «Bien sûr la NCAA est où je veux aboutir. Mais après avoir fait plusieurs camps cet été, notamment Alabama, Syracuse, Penn State, Connecticut et Boston College auxquels j’ai excellé (mon meilleur temps au test du 40 verges cet été est  de 4,52 secondes). J’ai obtenu de l’intérêt de plusieurs recruteurs universitaires américains. Je suis allé chercher la visibilité que j’avais besoin. Peu importe où je vais jouer, ils auront les yeux sur moi. C’était normal de faire un retour à la maison.»

Kalenga Muganda a été nommé à trois reprises le joueur le plus utile de la ligue juvénile division un avec le Séminaire Saint-François. (Photo gracieuseté – Paul Dionne)

Chez les Spartiates, Kalenga devra faire sa place pour obtenir le poste de partant alors que la formation de la métropole peut toujours compter sur plusieurs bons athlètes à la position de porteur de ballon. «C’est toujours le but. Ça se mérite du temps de jeu et je suis confiant d’y arriver, je suis là pour compétitionner», affirme le jeune homme, gonflé à bloc à l’approche de la saison collégiale.

Regard vers l’avenir

Questionné s’il avait des regrets sur ses actions qui ont conduit sur son renvoi de l’école préparatoire de Virginie, le jeune athlète a mentionné vouloir tirer un trait sur cet épisode de sa vie. «Cette période de regrets est passée. Tout ça est derrière moi et je regarde vers l’avant. Pour réussir, il faut échouer parfois. C’est une leçon de vie à la fin de la journée. Je suis simplement béni d’avoir la chance de retourner faire ce que j’aime», termine le jeune homme de 18 ans.

Il sera maintenant très intéressant de suivre la progression du porteur de ballon et de savoir s’il est en mesure de transposer ses exploits scolaires au niveau collégial. Il est le seul à connaître la réponse à cette question.

Kalenga Muganda lors de sa très courte présence en Virginie. (Photo gracieuseté)

 

 

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Claudine kalenga

    Très confiant et fière de toi
    Pour mieux sauter il faut reculer
    Courage et je suis derrière toi
    En tout pour tout

    • Fadjo Diallo

      🙏🙏🙏💪