Football
22:04 25 août 2018

Les Cheetahs gâchent la fête

C’était l’ouverture de la saison des Titans de Limoilou en football collégial division 1 et par le fait même le début d’une 10e saison pour le programme, qui a commencé ses opérations en division 3 en remportant un Bol d’Or en 2009. Les Cheetahs de Vanier étaient les visiteurs pour l’occasion et ont joué les rabat-joie en prenant la mesure des Titans par la marque de 42 à 3.

Daniel Sananes a assuré la direction de l’attaque de Vanier avec brio tout l’après-midi.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Olivier Bamrounsavath a bien dans la défaite selon les dires de son entraîneur.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Les choses avaient bien commencé pour la formation locale de l’entraîneur-chef Dave Parent alors que la défensive fait le boulot en début de match en stoppant plusieurs séquences offensives de Vanier et n’allouant qu’un seul touché aux visiteurs montréalais avec six minutes à faire au deuxième quart et une marque de 7-3.

C’est à ce moment que la machine rouge se met en marche avec une solide séquence à l’attaque pour trouver la zone des buts sur une passe de 11 verges de Daniel Sananes à Cédric Fiske Casault pour son deuxième majeur de l’après-midi. Les Cheetahs remettent ça juste avant la fin de la première demie avec un touché aérien de quatre verges de Réginald Prophète avec 18 secondes à faire pour porter la marque 21-3 en rentrant au vestiaire.

Benjamin Labrosse ramène une passe du quart-arrière des Titans dans la zone des buts.

Photo Métro Média – Jean Carrier

La deuxième demie se déroule au même diapason que la première moitié de la rencontre. Les Titans travaillent fort et montrent une bonne opposition, mais chaque erreur est amplifiée face à un adversaire beaucoup plus athlétique et costaud que lui sur le terrain. La marque est de 28 à 3 après trois quarts de jeu et Vanier inscrira deux autres majeurs, dont le dernier sur un retour d’interception de 95 verges de Benjamin Labrosse pour une marque finale de 42-3. Dans la victoire, le quart arrière Daniel Sananes a démontré beaucoup de calme et a terminé la rencontre avec quatre passes de touchés contre aucune interception. Son comparse, le porteur de ballon de seulement 5’5 » Vincent Desjardins, a été exceptionnelle avec plusieurs courses spectaculaires où il refusait d’aller au sol.

Peter Chryssomalis dans un rare moment de l’après-midi où il était soucieux.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Dave Parent ressortait quand même du positif de cette défaite. «Nous avons joué un bon premier quart et nous étions là, mais chaque erreur coûte un touché quand les Cheetahs sont les visiteurs. Ils sont très athlétiques et il n’y a aucun moyen de simuler une équipe comme ça à l’entraînement.»

L’homme à la tête des Titans était quand même satisfait de l’effort de ses joueurs. «Nous avons bataillé jusqu’à la fin. Nous avons raté beaucoup de plaqués et même si Desjardins est spécial, nous n’avons pas été bons pour le rabattre au sol. Avec 16 recrues qui commençaient la partie comme partant sur une possibilité de 24, il y a beaucoup à apprendre de cette partie. À l’attaque, je suis content de notre ligne à l’attaque au sol et de la performance d’Olivier Bamrounsavath comme quart-arrière, c’est un guerrier.»

Une bonne foule au stade Gérard-Chiquette, l’état major du Rouge et Or était sur place pour son recrutement annuel.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Pour l’entraîneur-chef victorieux Peter Chryssomalis, c’était une belle victoire d’équipe pour commencer l’année. «Je suis content de notre partie, mais il y a des choses à améliorer. Je n’ai pas aimé en défensive la façon dont nous nous sommes fait contourner avec nos ailiers défensifs. Cependant, je suis satisfait du résultat et il n’y a aucune partie facile dans cette ligue.»

Même avec une solide performance d’entrée de jeu, le vétéran entraîneur refusait de voir son équipe comme favorite aux grands honneurs. «Il y a trop de bonnes équipes comme Lennoxville et André-Grasset pour commencer à voir trop loin. C’est la ligue la plus difficile à jouer au Québec, il y a tellement d’adversité qu’on va y aller un match à la fois.»

Bon départ pour Garneau

Les Élans du Cégep Garneau ont vaincu les Faucons de Lévis-Lauzon 29-23 sur la route devant une foule de 1200 spectateurs pour commencer la saison. L’entraîneur-chef Claude Juneau était heureux de la victoire de ses protégés. «C’était une première partie et il y a des erreurs autant de notre côté que celui de l’autre équipe que des officiels. Je pense que nous avons exécuté correctement dans l’ensemble. Nos porteurs de ballon ont été efficaces, mais il y a toujours des correctifs à apporter. Lors d’un jeu important, il nous manquait un joueur sur le terrain et ils ont marqué un touché. Ça fait partie de l’apprentissage, mais je suis content de la direction dans laquelle nous allons.»

À Lennoxville, le CNDF avait la lourde tâche d’affronter les champions du dernier Bol d’Or au Coulter Field, les Cougars de Champlain-Lennoxville. La troupe de l’Estrie a montré pourquoi il est si difficile de remporter un match à son domicile en prenant la mesure du CNDF par le score de 34-15. Un match à oublier pour la troupe de Marc-André Dion qui reçoive la visite des Faucons de Lévis-Lauzon vendredi soir prochain pour l’ouverture locale du CNDF au terrain du Séminaire Saint-François à 19h30.   

   

Selon l’entraîneur Dave Parent, il y avait plus de positif que de négatif pour ses jeunes protégés.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette