Football
18:28 23 août 2018

Redoubler d’ardeur à l’école pour jouer au football

Chaque saison, plusieurs recrues d’importance mettent le cap sur Québec pour joindre les rangs du Rouge et Or de l’Université Laval. Vincent Forbes-Mombleau représente probablement le joyau le plus important du dernier recrutement de Glen Constantin. Cependant, l’ancien receveur vedette du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) a failli ne pas revêtir le casque doré en raison de problèmes académiques.

Vincent Forbes-Mombleau est le receveur qui a cumulé le plus de verges dans l’histoire du circuit collégial division 1 avec 2204.

Photo Métro Média – Charles Lalande

«Disons que je n’étais pas le plus assidu à mes cours au début de mon parcours collégial, ce qui m’a forcé à mettre les bouchées doubles par la suite. Un petit laisser-aller qui a failli me coûter cher», affirme celui qui a dû réussir deux cours d’été pour pouvoir être admissible à jouer sur le circuit universitaire.

Il devait normalement fouler le terrain du PEPS en même temps que son frère Cédric, mais le frangin était aussi en problèmes académiques et n’a pas réussi à être éligible cette saison. «Cédric devrait normalement arriver à l’hiver, mais sa situation m’a fait réfléchir. Tu penses que ce genre de problèmes arrive seulement aux autres, mais c’est à mon frère que c’est arrivé et j’ai passé proche d’avoir le même sort. C’est une belle leçon de vie et je vais redoubler d’ardeur à l’école», ajoute l’étudiant en intervention sportive.

Le premier camp d’entraînement universitaire de cet ancien de la polyvalente Deux-Montagnes se déroule bien, mais comme beaucoup de recrues il y a une période d’ajustements. La compréhension du cahier de jeux et une nouvelle terminologie à apprendre y sont pour beaucoup. «C’est plus complexe qu’au CNDF. C’est aussi plus rapide et les détails sont amplifiés. S’il faut que tu fasses un tracé à 14 verges, t’as intérêt à le faire à 14 verges parce qu’il va y avoir du monde pour te le dire en revenant au banc.»

L’adaptation d’une recrue dans le vestiaire du Rouge et Or est toujours importante. Bien souvent, un joueur qui accède à l’université doit refaire ses classes avant d’avoir le même statut qu’il avait dans son vestiaire collégial. «Quand il y a des joueurs comme Marc-Antoine Pivin ou Jonathan Breton-Robert dans un vestiaire, tu n’arrives pas ici avec la grosse tête, tu prends ton trou! Il y a beaucoup de bons vétérans et je reçois un bon coup de main de Christian Dallaire pour la compréhension des jeux. Tout ce que je veux c’est aider l’équipe.»

Vincent Forbes-Mombleau détient le record pour le nombre de verges par la passe en collégial division 1. Il avait obtenu 1093 verges en 2016 éclipsant le record de son nouveau coéquipier à Laval, Marc-Antoine Pivin

Photo Métro Média – Charles Lalande

Des éloges de partout

Il est toujours normal qu’un ancien entraîneur vante les mérites d’un ancien poulain, mais quand les éloges viennent d’un entraîneur adverse, c’est encore plus méritoire. Claude Juneau, entraîneur-chef chez les Élans et adversaire du CNDF, admet qu’il était dans une classe à part. «Il est tellement explosif avec le ballon, il peut transformer un court gain en un touché en une fraction de seconde, c’est un joueur spécial.»

Même son de cloche pour l’entraîneur-chef des Titans de Limoilou, Dave Parent. «Je l’ai doublé tout le match et ça n’a rien changé en bout de ligne, il faisait quand même les gros jeux. Il est hargneux et il est capable d’accélérer dans ses changements de direction, ce qui n’est pas donné à beaucoup de monde.»

Il est toujours difficile de projeter l’impact sur le terrain qu’aura une recrue chez le Rouge et Or. Si l’on se fie à ces témoignages, il ne serait pas étonnant de voir Vincent se faire une place rapidement dans l’arsenal offensif de l’équipe. On peut parier que les partisans apprendront rapidement à apprécier le jeu de ce receveur explosif.

Vincent Forbes-Mombleau a remporté le Bol d’Or avec le CNDF en 2016

Photo Métro Média – Jean Carrier

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *