Football
21:11 18 août 2018

Laval dispose aisément de Guelph 46 à 3

Six jours avant de lancer sa saison régulière 2018 à Sherbrooke, le Rouge et Or de l’Université Laval a dominé les Gryphons de Guelph par la marque de 46 à 3 devant 5903 spectateurs.

En pré-saison, les partants jouent la première demie avant de laisser la place aux réservistes.

Photo Métro Média – Charles Lalande

L’entraîneur-chef Glen Constantin n’a pas l’habitude de critiquer ses adversaires, enseignant plutôt le respect de celui-ci à ses joueurs, mais après un tel résultat, il s’est permis un commentaire: «Honnêtement, je m’attendais à plus de Guelph. Par contre, pour nous, l’adversaire ne change rien. On joue selon nos standards.»

Les Gryphons avaient été les premiers à s’inscrire au pointage avec un placement de 46 verges du botteur Gabe Ferraro. Laval a répliqué avec un touché défensif d’Adam Auclair, qui a intercepté le ballon avant de courir les 99 verges qui le séparaient de la zone des buts.

«J’ai reçu la balle dans mes mains. Il n’y avait personne autour. Ensuite, j’ai pu profiter de beaux blocs pour me rendre jusqu’au bout. Kevin McGee [maraudeur] a donné son corps à la science sur la séquence!»

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une joute officielle, il s’agit du premier touché pour le secondeur hybride de troisième année. Le principal intéressé avait bien failli en inscrire un à sa première saison, mais il avait été arrêté à quelques verges de la destination désirée.

«Mon ancien coloc [Marc-Antoine Pivin, receveur] m’a assez niaisé, je suis content que ce soit maintenant fait!», a blagué le frère d’Antony Auclair.

Les receveurs Jonathan Breton-Robert, Vincent Forbes-Mombleau et Mathieu Robitaille ont participé à la fête en inscrivant un majeur. Le porteur de ballon Alexis Côté et le centre-arrière Dante Djan ont fait de même.

Vincent Forbes-Mombleau a marqué son premier touché sur la scène universitaire.

Photo Métro Média – Charles Lalande

Le pivot Hugo Richard a bien fait en première demie, affichant des statistiques de 17 en 21, dont deux passes de touché. Il a amassé 169 verges par la voie des airs. Il a été intercepté une fois.

«Ça fait du bien de jouer comme une autre défensive que la nôtre. On a pris du temps avant de partir la machine, mais on a pris nos ailes ensuite. Cela a bien été», a badiné brièvement le vétéran de 5e année.

Au retour de la mi-temps, Samuel Chénard (7 en 10, 70 verges, deux passes de touché) et David Pelletier (1 en 3, 5 verges) ont pris le relais.

«Ils ont bien fait, a commenté Glen Constantin, mais il y a deux jeux où les lectures de Chénard m’ont pincé le cœur. David a aussi des choses à travailler.»

Hugo Richard a bien fait: 17 en 21, 169 verges, 2 passes de touché et 1 interception.

Photo Métro Média – Charles Lalande

Un revenant bien content!

Djan était sans doute l’homme le plus heureux du Rouge et Or au terme de la rencontre. Rappelons qu’il s’était sérieusement blessé au genou avant le lancement de la saison 2017, de sorte que son dernier match remontait à la fin de saison 2016 à l’époque où il défendait les couleurs des X Men de St. Francis Xavier.

«C’est incroyable, je me sens tellement bien, a-t-il lancé avec un large sourire. Le travail acharné paie. Je n’ai même pas pensé à ma blessure. Sur le terrain, tu n’as pas le temps de penser, tu joues. J’ai été plaqué quelques fois, cela a fait du bien. Mon genou a bien réagi.»

Le Rouge et Or affrontera le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, vendredi, à 19h00, en Estrie. L’ouverture locale se fera le samedi 1er septembre contre les Stingers de Concordia.

Le #45 Frédéric Pongo célèbre un plaqué avec Mathieu Betts (9)

Photo Métro Média – Charles Lalande

Charles Lalande


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette