Football
20:47 23 octobre 2018

Québec prête à recevoir la 54e Coupe Vanier

Les séries éliminatoires du football universitaire canadien commencent dès la semaine prochaine afin de couronner le champion de la prestigieuse Coupe Vanier. Pour une 5e fois en 10 ans, le Rouge et Or tiendra l’évènement au Stade Telus, le 24 novembre prochain.

Promutuel Assurance s’associe comme présentateur de la Coupe Vanier pour une seconde fois.

Photo Métro Média – Jean Carrier

C’est la première fois que Julie Dionne a la chance de travailler dans le comité organisateur de la Coupe Vanier.

Photo Métro Média – Jean Carrier

«C’est un honneur d’organiser l’évènement le plus important du calendrier universitaire USPORTS», a mentionné, Julie Dionne,  la directrice du Service des activités sportives (SAS) du Rouge et Or.

Plusieurs activités auront lieu tout au cours de cette semaine festive afin de célébrer le football universitaire canadien. Christian Côté, président du comité organisateur, était très heureux d’annoncer une nouveauté. «Le jeudi matin, la traditionnelle conférence de presse aura lieu au Hilton Québec avec les entraîneurs des deux équipes finalistes et certains joueurs. Le soir, ce sera le traditionnel banquet de la ligue qui se déroulera au Centre Vidéotron. Ce sera la première fois que le site servira à récompenser les meilleurs joueurs au pays dont le trophée Hec-Crighton remis au joueur le plus utile au pays.  Le comité organisateur est très heureux de cet ajout.»

Le vendredi après-midi, le stade couvert servira au challenge des étoiles alors que les joueurs vedettes des équipes de football scolaire de la région de Québec pourront s’adonner à des exercices d’habiletés en compagnie des meilleurs joueurs universitaires canadiens. Finalement, le samedi aura lieu le match sur le terrain avec le traditionnel tailgate les heures précédant la partie. Le groupe Lemay pis sa gang donnera un spectacle 110% hommage à Bob Bissonnette,avant la partie en plus d’assurer le spectacle de la mi-temps.

Format des séries

Très peu de temps après avoir fait la nomenclature des activités tenues, Christian Côté ne s’est pas caché pour répondre honnêtement aux questions des médias sur un possible changement de format des séries éliminatoires pour le futur du football canadien. «Je sais qu’il y a des pourparlers en ce sens et personnellement je pense que cela serait préférable parce qu’il n’est pas normal en demi-finale canadienne d’avoir un match à sens unique comme ça été le cas entre Western et Acadia l’an dernier. Cependant, il est très difficile d’anticiper pour quand les changements sont prévus et plusieurs facteurs sont à prendre en considération comme le fait que USPORTS est une organisation nationale qui doit aussi avoir à l’œil le budget des déplacements, l’opinion de ses membres et l’impact d’une telle décision sur les autres sports universitaires.»

Ken Saint-Eloy a admis qu’il serait préférable d’avoir un meilleur équilibre des forces dans le football universitaire canadien.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Du côté du représentant de USPORTS pour la conférence, Ken Saint-Eloy, a confirmé qu’il y avait effectivement des pourparlers pour changer le format des séries. «Oui, il y a des discussions, mais il n’est pas possible de commenter. Il y a beaucoup de monde d’inclus dans le projet et nous avons des réalités différentes pour chacune de nos institutions. Il n’y a aucun échéancier de prévu et nous devons aussi respecter nos partenaires médiatiques. »   

Un site permanent

La possibilité de faire de Québec un site permanent de la Coupe Vanier a aussi été abordée. «J’aimerais ça et à chaque fois que nous avons reçu la Coupe Vanier, cela a été un succès même les deux fois où le Rouge et Or n’a pas participé à la rencontre ultime. Ce n’est pas entre nos mains, tout ce qu’on peut faire c’est de montrer que cela sera un autre succès cette année avec un échéancier écourté, car la décision de donner la Coupe Vanier à Québec a été prise au mois de mars», termine Christian Côté.

Ce point semblait ne pas faire l’unanimité chez USPORTS alors que M. Saint-Eloy s’est contenté de mentionner qu’il faut laisser la chance aux autres de préparer l’évènement. La Coupe Vanier n’est pas nécessairement attribuée à une université, mais peut être donnée à une ville comme c’était le cas l’an dernier avec Hamilton.  

Le mot de la fin revient au président du comité organisateur, Christian Côté, qui s’est fait demander sir une finale rêvée serait entre Western et Laval. «On sera content d’accueillir toutes les formations comme comité organisateur, mais d’un point de vue personnel j’aimerais bien voir Laval avoir la chance de prendre sa revanche face à Western.» 

«Recevoir la Coupe Vanier, ce n’est pas seulement l’histoire du Rouge et Or, mais c’est l’histoire du football universitaire canadien», spécifie Christian Côté.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *