Football
20:54 18 octobre 2018

Sherbrooke vs Laval

Il n’y a pas beaucoup de suspens pour le match face au Vert et Or. La seule interrogation est de savoir si Hugo Richard deviendra le passeur le plus prolifique de la conférence du RSEQ. Il lui manque deux passes de touché pour devenir le pivot avec le plus grand nombre de touchés en carrière.

Est-ce que le livre des records sera réécrit par Hugo Richard dimanche?

Photo gracieuseté – Mathieu Bélanger

L’entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin, tentait de placer l’accent sur la rencontre à venir. «Sherbrooke est une équipe physique et le Vert et Or possède une bonne attaque terrestre. Gabriel Polan est l’un des très bons porteurs de la conférence. Il est physique et il faudra être en mesure de l’arrêter.»

Le pilote a aussi mentionné que Sherbrooke utilisait un schéma offensif différent des autres formations ce qui peut porter à confusion. «Ils n’ont pas seulement un système de blocage de zone, mais aussi un blocage en puissance où ils amènent des joueurs de ligne offensive au point d’attaque. Nous n’avions pas très bien réagi au premier match, mais cette fois-ci nous avons du matériel vidéo pour travailler et il faudra être en mesure de ne pas donner de corridors directs à Polan pour courir. Il faut le faire bouger latéralement.»

Un jeune homme comblé

Le secondeur Frédéric Pongo assure que le porteur de Sherbrooke, Gabriel Polan, est très physique.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Frédéric Pongo joue du très bon football à sa première saison avec le Rouge et Or, il avait même eu son baptême de feu rapidement alors qu’il avait commencé la partie comme partant lors de la première rencontre à Sherbrooke. «C’était une heureuse surprise en raison des blessures à des vétérans, mais maintenant je suis heureux de faire ma marque sur les unités spéciales», précise le joueur de première année.

L’étudiant en communication est aussi satisfait de sa progression alors qu’il voit des progrès dans son jeu. «Je me suis beaucoup amélioré en couverture. Le style de jeu est tellement différent du collégial avec le nombre d’essais. J’ai toujours eu du succès à jouer contre le sol», termine celui qui avoue avoir développé un goût pour blitzer lors de son passage au secondaire avec Rochebelle.

Prêt, toujours prêt

Le botteur du Rouge et Or, Dominic Lévesque, s’est vu confier une mission supplémentaire la semaine dernière sur les bottés  d’envoi. «Les entraîneurs voulaient reposer un peu David Côté et ça brise la routine de seulement faire les bottés de dégagement. Ça me manque de m’occuper de faire les trois aspects des bottés. S’il y a une blessure à David, il faut que je sois en mesure de tout faire et vice-versa. C’est pour cela qu’on pratique toujours les trois sortes de bottés en pratique.»

Le botteur se disait satisfait de son jeu depuis le début de la saison et se prépare pour du football avec un mercure plus froid. «Plusieurs choses changent lorsqu’il fait froid, la clé est de garder mes mains chaudes pour pouvoir exécuter le bon geste technique et attraper la remise correctement. Lorsqu’il y a du vent, il faut aussi changer un peu la trajectoire du ballon», précise le botteur de quatrième année qui a amené des ajustements techniques avec l’entraîneur des botteurs en début de saison.

Le Rouge et Or voudra sûrement faire oublier sa performance en dents de scie à Sherbrooke. Le Vert et Or se bat pour une place en série et l’équipe de l’Estrie pourrait être de retour au stade Telus dans deux semaines lors des séries éliminatoires. La table est mise pour le dernier match de la saison régulière du Rouge et Or alors qu’au moins 10 000 spectateurs sont attendus. 

Dominic Lévesque étudie en enseignement de l’éducation physique et commencera ses stages lors de la prochaine session universitaire.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *