Football
16:38 23 novembre 2018

Banquet des étoiles canadiennes

Football.  L’ailier défensif du Rouge et Or, Mathieu Betts,  a réussi un exploit jamais vu dans l’histoire du circuit universitaire canadien en remportant pour une troisième année consécutive le trophée J.P. Metras pour le joueur de ligne par excellence au Canada. De plus, il devient le premier athlète du circuit à remporter quatre trophées majeurs ayant ramené à la maison le titre de recrue de l’année en 2015. 

Mathieu Betts reçoit pour la troisième fois de sa carrière le trophée J.P. Metras.

Photo Métro Média – Jean Carrier

«Je suis très heureux, j’en reviens pas comment ça passe vite un stage universitaire même si je n’ai pas encore terminé. Il me semble que c’était hier que je gagnais le titre de recrue de l’année. Je suis nettement meilleur comme joueur de football qu’à mon arrivée à Laval où je me fiais beaucoup plus à mes instincts.»

Après son parcours au secondaire, le directeur des services à l’élève au Collège Notre-Dame Sylvain Gendron avait déclaré que Mathieu Betts serait le meilleur joueur de l’histoire à avoir passé par le programme prestigieux des Cactus. «Je pense qu’il a exagéré un peu, il me reste beaucoup de chemin à parcourir pour espérer avoir ce titre. Il y a des joueurs extraordinaires qui ont passé par ce programme, dont Jean-Philippe Darche qui a connu une belle carrière dans la NFL.»

Cinq joueurs du Rouge et Or sur la première sélections canadienne.

Photo Métro Média – Jean Carrier

La récolte du Rouge et Or a été excellente lors du gala présenté au Centre Vidéotron, dans le cadre des activités reliées à la Coupe Vanier, alors que huit joueurs ont trouvé une place sur les équipes d’étoiles canadiennes. Les gros bonshommes sont à l’honneur sur la première équipe d’étoiles alors que les joueurs de ligne à l’attaque Samuel Lefebvre, Samuel Thomassin et Kétel Assé ont été sélectionnés. Les joueurs de ligne défensive Mathieu Betts et Vincent Desjardins ont été élus du côté défensif pour compléter la sélection.

La deuxième équipe d’étoiles a récompensé le quart-arrière Hugo Richard, le demi de coin Émile Chênevert et le botteur David Côté. C’est un total de 12 joueurs de la conférence du RSEQ qui a trouvé une niche sur l’équipe d’étoiles sur une possibilité de 54.

Western n’est pas en reste

L’entraîneur-chef des Mustangs de Western Greg Marshall a déjà entraîné l’Université McMaster.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Si le Rouge et Or est la formation avec le plus de joueurs sur l’équipe d’étoiles canadienne, les Mustangs ont ramené le plus de trophées individuels à la maison avec trois en plus de placer six joueurs sur les sélections étoilées.  Le secondeur Fraser Sopik a été choisi le meilleur joueur défensif au pays alors que son coéquipier Mackenzie Ferguson a remporté le prix Russ Jackson pour son dévouement et son service communautaire. L’entraîneur-chef des Mustangs Greg Marshall a été choisi l’entraîneur de l’année et a aussi livré la meilleure performance au micro avec un discours émotif.

«Il y a 20 ans, je gagnais ce même trophée et je pensais avoir tout compris en pensant que gagner était ce qui était important. Je comprends maintenant que de préparer ces jeunes hommes à devenir des bons pères de famille et des agents positifs dans la communauté est vraiment ce qui est crucial. Je suis privilégié de faire ce métier, je n’ai vraiment pas l’impression de travailler.»

Meilleur joueur au pays

Le quart-arrière des Dinos de Calgary, Adam Sinagra, a remporté le trophée le plus important de la soirée. Le pivot, qui a établi une nouvelle marque du U Sports avec une saison de 3233 verges par la passe, a ramené avec lui le trophée Hec Crighton. Un honneur pleinement mérité pour cet athlète qui aurait préféré être ailleurs.

«C’est un accomplissement qui récompense le travail de toute mon équipe. Cependant, je ne cacherai pas que j’envie beaucoup Laval et Western de jouer pour la Coupe Vanier samedi. Je vais essayer de faire tout ce qu’il est possible de faire pour être de retour ici l’an prochain, mais comme un joueur qui se prépare à jouer le plus gros match de la saison. Je souhaite bonne chance aux deux équipes.»

Il faut aussi mentionner que Peter Regimbald a été nommé entraîneur adjoint de l’année au Canada. Le prix Gino Fracas a couronné la carrière de 50 ans de «coach Reg» comme entraîneur adjoint des Stingers de Concordia.

 

 

Adam Sinagra reçoit le trophée Hec Crighton.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette