Football
21:09 1 novembre 2018

Le Rouge et Or en mode séries éliminatoires

Le Rouge et Or a été dominant lors du calendrier régulier n’ayant toujours pas subi la défaite. Avec une semaine de congé avant de commencer les séries, un club en santé et avec les joueurs profitant d’une semaine de lecture à l’école, tous les ingrédients sont réunis pour permettre au Rouge et Or d’ouvrir la machine à plein régime lors de la visite de Sherbrooke. 

Glen Constantin s’attend à certains jeux surprises lors de la rencontre et l’utilisation du blitz par Sherbrooke pour contrer l’attaque du Rouge et Or.

Photo Métro Média – Jean Carrier

«La fiche de la saison régulière ne compte pas et les cadrans ont été remis à zéro. Ça met du piquant pour les joueurs et c’est la vraie saison qui commence», a mentionné Glen Constantin lors du point de presse.

Plusieurs observateurs se demandent si Sherbrooke peut réellement menacer le Rouge et Or avec la formation qui se pointera le bout du nez à Québec. «Ce n’est pas mon travail de convaincre les médias et les gens, c’est mon travail de persuader mes joueurs qui si nous prenons le Vert et Or de haut, on peut se brûler. Ce n’est pas la même équipe que nous avons vu il y a deux semaines. Je m’attends à voir une équipe se battre beaucoup plus fort que lors de notre dernier affrontement. Ils ont sorti un lapin de leur chapeau  avec un nouveau quart-arrière, Samuel Goulet-Bolduc, la semaine dernière et je dois avouer qu’il a très bien fait dans les circonstances. Je pense quand même qu’il aura un peu plus de pression cette semaine, car il sait maintenant qu’il est le partant de son équipe. »

Le grand manitou du Rouge et Or en a vu d’autre et assure que l’emphase doit être placée sur l’attaque terrestre de la formation de l’Estrie. «Il faut arrêter Gabriel Polan et il faut le faire à la ligne d’engagement, car il est tellement plus difficile à arrêter s’il prend son erre d’aller. Il a couru pour plus de 200 verges face à Concordia et il va probablement jouer chez les professionnels un jour. C’est la clé offensive de cette équipe!»

Avec l’arrivée du mois de novembre, les températures froides s’installent et le pilote lavallois assure que son attaque terrestre doit faire le boulot. «Qu’il pleut ou qu’il neige, il n’y a jamais de mauvaise température pour utiliser l’attaque terrestre au Québec. Je suis confiant qu’on soit en mesure de courir le ballon avec efficacité en attaque, nous avons beaucoup progressé depuis le début de la saison sur cet aspect.»

Un demi-défensif étoilé

Émile Chênevert vient tout juste d’être nommé sur l’équipe d’étoiles de la conférence du RSEQ.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Émile Chênevert vient tout juste d’être choisi sur l’équipe d’étoiles de la conférence du RSEQ pour la première fois de sa carrière et il était très heureux de la situation. «C’est une belle marque de respect par les autres entraîneurs de la conférence. Je pense qu’ils ont vu que j’étais constant dans mes techniques et dans mon jeu sur le terrain.»

L’exploit de Chênevert est encore plus méritoire quand on sait qu’il poursuit des études en médecine. «Je suis choyé cet automne parce qu’il y a eu certains temps morts qui m’ont permis de rester à jour dans mes études. La clé est de prendre ses responsabilités et d’en faire tous les jours. J’ai même eu une discussion avec Alexandre Hardy chez les Carabins qui poursuit lui-aussi des études en médecine. Comme il est plus avancé que moi dans ses études, ça m’a permis de discuter de ce qui s’en vient pour moi», en prenant le soin de spécifier en riant que c’est la seule et unique collaboration qu’il y aurait entre les deux joueurs rivaux.  

En ce qui concerne les visiteurs de samedi, il s’est montré respectueux envers l’opposition. «Sherbrooke a démontré du caractère face à Concordia. Comme demi-défensif, tu veux avoir l’occasion de faire des jeux alors je souhaite les voir lancer le ballon, mais je sais que s’ils choisissent de courir, notre front défensif sera en mesure de les stopper.»

Tout est en place pour le match de samedi à 13h alors que 6500 billets ont trouvé preneurs.

 

Émile Chênevert, ancien joueur des Élans de Garneau, affirme qu’il y a quelques paris amicaux avec les anciens des Cougars de Lennoxville dans le vestiaire du Rouge et Or en raison de l’affrontement collégial de séries éliminatoires entre les deux formations.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette