Football
20:39 16 novembre 2018

Coupe Uteck 2018

Le point de presse de la Coupe Uteck nous a appris deux choses. Les deux équipes se respectent et les joueurs ont hâte de fouler le terrain pour en découdre.

Gary Waterman avec Glen Constantin et la Coupe Uteck.

Photo Métro Média – Jean Carrier

«Nous sommes très heureux d’être ici et il faudra jouer un match parfait pour espérer vaincre Laval à son domicile. Ils jouent du football où tous leurs joueurs exécutent le système de jeu. Ils sont solides autant à l’attaque qu’en défensive et sur les unités spéciales», affirme l’entraîneur-chef de l’équipe visiteuse, Gary Waterman.

L’attaque des X-Men était la principale crainte pour le pilote du Rouge et Or, Glen Constantin. «Ils ont de gros bonshommes sur la ligne à l’attaque et un excellent porteur de ballon. Je crois qu’on fera des bonnes choses en attaque face à leur défensive, mais tu ne peux pas compter si tu n’as pas le ballon. Il faudra donc les empêcher de garder le ballon trop longtemps et il faudra trouver une façon d’arrêter cette attaque terrestre. Ils ont une équipe construite pour jouer dans des conditions météorologiques difficiles.»

Plusieurs s’attendent à une petite promenade dans le parc alors que le Rouge et Or est largement favori dans cette rencontre et ont une séquence victorieuse de 16 parties consécutives à domicile. La conférence des Maritimes n’a pas gagné une demi-finale canadienne depuis 2007, mais cette statistique n’a pas l’air de déranger le pilote de StFX. «On ne se préoccupe pas de cela, je pense que notre équipe joue son meilleur football de la saison et c’est à nous de faire les jeux pour battre Laval. Je suis aussi content d’avoir pratiqué dans le froid et la neige durant la semaine de préparation, il n’y a rien qui peut nous surprendre avec la météo pour la partie de demain. Pour avoir du succès, il faudra contenir l’ailier défensif Mathieu Betts et la meilleure recette pour le faire est d’éviter les situations évidentes de passe. »

Des joueurs fébriles

Le porteur de ballon des X-Men, Jordan Socholotiuk, avait hâte de se frotter au front défensif du Rouge et Or. «Ils sont vraiment excellents, mais j’aime le défi devant nous. Si tu n’as pas confiance en tes coéquipiers maintenant, tu l’auras jamais. Je suis un porteur combatif, je cours de façon verticale et je suis difficile à mettre au sol. On verra bien ce que ça va donner demain.»

Hugo Richard et Mathieu Betts, qui ont aussi porté les couleurs des Cactus du Collège Notre-Dame au secondaire.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Le danger pour le Rouge et Or de pêcher pas excès de confiance ne semblait pas déranger l’ailier défensif Mathieu Betts. «On joue toute la saison pour espérer être ici. Une fois rendu, tu t’assures de regarder ce qui est devant toi et non pas plus loin en avant. Les X-Men sont devant nous et il faudra trouver une solution pour les battre. Ils ont un style similaire à Sherbrooke dans notre conférence. On sera prêt.

Même son de cloche du côté du quart-arrière Hugo Richard, qui a confiance dans le système offensif de Laval. «Nous avons une attaque capable de s’adapter à toutes les situations possibles. Ils ont deux gros plaqueurs défensifs qu’il faudra être en mesure de déplacer au sol, mais même si la température nous empêche de lancer autant qu’on le désire, on trouvera des solutions.»

Le facteur X

Le receveur Kaion Julien-Grant des X-Men peut s’avérer une pièce importante du puzzle, si StFX désire l’emporter demain. Le joueur de quatrième année est le joueur le plus utile de la conférence des maritimes en 2018, avec 1438 verges totales pour la saison. Il est particulièrement dangereux comme retourneur sur les unités spéciales. «Je suis explosif et j’espère être en mesure d’exploiter ma vitesse. S’Il y a une surveillance accrue sur moi, cela va libérer d’autres coéquipiers. Comme tout le monde, j’ai vraiment hâte à demain!»

Les hostilités débuteront à 12h30 au stade Telus. Moins de 6000 billets avaient trouvé preneurs jusqu’à maintenant. 

Le porteur Jordan Socholotiuk et le receveur Kaion Julien-Grant sont deux morceaux essentielles de l’attaque des X-Men.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette