Football
04:21 4 septembre 2016 | mise à jour le: 4 septembre 2016 à 04:21 temps de lecture: 3 minutes

Le Rouge et Or échappe la victoire

FOOTBALL UNIVERSITAIRE. Devant une foule de 13 908 spectateurs, les Carabins de l’Université de Montréal ont défait le Rouge et Or de l’Université Laval par la marque de 24-21.

Sur le tout dernier jeu du match, le quart-arrière Hugo Richard n’a pas été en mesure de trouver un receveur de passe à qui remettre le ballon, de sorte qu’il a tenté une course avant de sortir en touche. Toutefois, il était trop tard, puisqu’il ne restait plus de temps au cadran.

«C’est un compétiteur, il veut faire des jeux. [Sur la séquence], c’est lui qui paraît mal, mais les receveurs doivent se démarquer, et ils ne l’ont pas fait», a plaidé Justin Éthier, le coordonnateur offensif du Rouge et Or.

Rencontré sur le terrain dans les minutes qui ont suivi la défaite des siens, Richard a pris le blâme pour ce jeu.

«Nous voulions y aller pour le touché. J’aurais dû tirer le ballon à l’extérieur du terrain pour arrêter le cadran. […] J’en suis à ma troisième saison, je ne peux pas faire ça», a lancé cet étudiant en génie mécanique qui a complété 25 de ses 33 passes tentées, pour un total de 248 verges.

L’entraîneur-chef Glen Constantin a lui aussi refusé de lancer la pierre à son joueur vedette. Quant à l’ensemble de la rencontre, il s’est dit satisfait de l’effort des siens, mais certes déçu du résultat final.

«Trop de revirements, trop d’erreurs, a-t-il expliqué. Nous ne pouvons pas se le permettre, encore moins contre les Carabins, une équipe de caractère qui refuse de perdre.»

Autre remontée des Bleus

Tout allait pourtant si bien pour le Rouge et Or, qui est rentré au vestiaire à la mi-temps avec une avance de 14 à 2 suite aux touchés de Christopher Amoah et de Benoît Gagnon-Brousseau.

Guillaume Paquet et Sean Thomas-Erlington ont inscrit les majeurs pour les Carabins lors de la deuxième demie. Le placement de 16 verges réussi par Félix Ménard-Brière avec 1 : 04 a fait la différence.

Les officiels ont décerné un impressionnant total de 192 verges de pénalités aux visiteurs. Dans une telle situation, il est rare que l’équipe fautive remporte la victoire.

«Ce n’est pas la bonne recette à utiliser, a blagué l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Cela montre à quel point mon équipe refuse d’abandonner.»

Il a également lancé des fleurs à son quart-arrière Samuel Caron, qui en était à son premier départ en carrière, après trois saisons à titre de réserviste.

«Je lui ai dit avant le match qu’il avait la chance de se faire connaître. Je suis pas mal sûr que lundi, à l’école, les gens vont savoir qui est le quart-arrière des Carabins de l’Université de Montréal.»

Le Rouge et Or renouera avec l’action samedi prochain, en visitant les Stingers de Concordia. La formation lavalloise retrouvera les Carabins au CEPSUM le 15 octobre prochain dans un autre chapitre de cette grande rivalité.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *