Football
03:31 4 mai 2018 | mise à jour le: 4 mai 2018 à 03:31 temps de lecture: 3 minutes

Simon Gingras-Gagnon prend la direction de la Ville Reine

Le centre-arrière du Rouge et Or a créé une certaine surprise en étant sélectionné au 35e rang (4e ronde) du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF) par les Argonauts de Toronto. 

Simon Gingras-Gagnon a débuté sa carrière universitaire à McGill avant de transférer à Laval

Photo Métro Média – Jean Carrier

La seconde sélection provenant du Rouge et Or était encore un peu ébranlée. «Le processus est long, et j’étais nerveux toute la soirée, mais je suis vraiment heureux. Je suis encore sous le choc.»

L’athlète a traversé beaucoup d’adversité avant d’être repêché ce soir. Celui qui avait commencé sa carrière universitaire avec les Redmen de McGill  avait dû supplier les entraîneurs du Rouge et Or de lui donner une chance. «Ce sont des années d’efforts qui viennent de payer», a ajouté le produit des Condors de Saint-Jean-Eudes et des Élans de François Xavier-Garneau.

Le porteur de ballon a toujours cru en ses moyens et il a commencé à comprendre qu’une sélection pourrait devenir une éventualité durant le combine auquel il a participé à Montréal. Durant la journée, il s’est entretenu avec les Argonauts. «J’avais un bon feeling après l’appel. Je ne me suis pas trompé, Toronto est une belle ville et j’ai hâte de la découvrir.»

L’entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin, n’avait que de bons mots sur son protégé. «Je suis très fier de lui et de son chemin parcouru. Je ne suis pas vraiment surpris de sa sélection, car il cadre bien dans la LCF avec ses qualités sur les unités spéciales.»

Opportuniste

Partout où il a évolué, Simon Gingras-Gagnon a toujours fait le maximum avec le temps de jeu qui lui était offert et a toujours forcé les entraîneurs à l’utiliser davantage. Il est cependant conscient qu’il devra tout d’abord s’illustrer sur les unités spéciales avec sa nouvelle équipe.

«Tout ce que je voulais c’était une chance, ça va me motiver à travailler plus fort dans la salle d’entraînement et arrivé en forme pour le camp d’entraînement. Je sais qu’ils ont un bon centre-arrière vétéran et que je vais pouvoir apprendre de lui» conclut l’athlète avec un sourire fendu jusqu’aux oreilles.

Une belle histoire pour le joueur de football de la région de Québec qui démontre que tout est possible avec une belle éthique de travail et beaucoup de détermination.

Simon Gingras-Gagnon a joué son cégep à Garneau.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *