Football
19:16 17 octobre 2017 | mise à jour le: 17 octobre 2017 à 19:16 temps de lecture: 4 minutes

Rouge et Or: Amis, coéquipiers et colocs

FOOTBALL. Cet été, Samuel Chénard est devenu, à 22 ans, propriétaire d’une maison. Le quart-arrière substitut du Rouge et Or s’est trouvé trois colocataires de choix en accueillant ses coéquipiers Étienne Moisan et les frères Garand-Gauthier. 

Quatre footballeurs du Rouge et Or nous ouvrent les portes de leurs maisons.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«Bienvenue chez La vétérante», lance Chénard d’entrée de jeu. L’origine du nom de la maison ? Allez savoir pourquoi!

Samuel Chénard est le second pivot, derrière Hugo Richard.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

L’an dernier, les trois locataires habitaient avec le botteur Dominic Lévesque. Chénard, qui habitait alors chez ses parents, passait beaucoup de temps dans l’appartement «mal isolé» de ses potes. Un jour, Félix, un demi-défensif et le plus jeune des frangins, a dit, mi-blagueur, mi-sérieux: «Ça nous prendrait une maison!»

Étienne Moisan défend les couleurs du Rouge et Or pour une quatrième année.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Aidé financièrement par son père, Chénard, un produit du Séminaire Saint-François et Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF), s’est porté acquéreur du domicile, qui est rapidement devenu un lieu de rassemblement chez les footballeurs de l’Université Laval. C’est à cet endroit qu’ils célèbrent les victoires et ruminent les défaites.

Utilisé sur les unités spéciales, Benjamin Garand-Gauthier vise éventuellement un poste de partant.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Pour Moisan et les Garand-Gauthier, trois messieurs originaires de Saint-Eustache, Mirabel et Châteauguay, habiter ensemble et jouer pour le Rouge et Or est un rêve qu’ils chérissent depuis longtemps.

À sa deuxième saison, Félix Garand-Gauthier attend son tour sur les lignes de côté.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«Au secondaire, The Moose [Étienne Moisan] et moi avions déjà ça en tête, dit Benjamin, un centre-arrière. Puis, le petit frère a suivi, il n’avait pas trop le choix!»

Cohabitation facile!

Le quatuor a emménagé dans la demeure située à Sainte-Foy le jeudi 15 juin dernier. Le lendemain, se préparer pour l’entraînement qui débutait à six heures le matin a été plutôt chaotique!

«Il y a eu quelques frictions. On se pilait carrément sur les pieds. Félix nous bombardait de questions insignifiantes», rigole Moisan, un receveur de passes.

«Je suis le seul qui parle le matin dans cette maison!», se défend Félix, qui s’est également fait accuser «de marcher trop fort». Visiblement, le jeunot du clan est également la tête de Turc.

Outre cela, la bonne entente règne chez les colocataires. L’une des raisons qui permet cette cohabitation harmonieuse: l’achat de deux frigidaires et d’un congélateur, question d’entreposer toute la nourriture de ces messieurs.

Chacun achète sa nourriture, pour éviter les conflits! Sauf que Félix se fait généreux «en partageant ses Mr Freeze» avec tout le monde, sans doute pour s’excuser de marcher trop fort. 

Qui est quoi?

Pour le plaisir, le représentant de TC Media a soumis les quatre messieurs à un questionnaire sur les tâches quotidiennes afin de savoir qui est le meilleur… et le pire du groupe!

– Meilleur cuisinier: Étienne Moisan, et ce même si Félix Garand-Gauthier a répondu: «Certainement pas Étienne !»
– Pire cuisinier: Benjamin Garand-Gauthier. «Par contre, c’est le king du BBQ. On l’appelle capitaine panure!», rigole Moisan.
– Plus facile à vivre: Samuel Chénard. Étant donné que la maison est à son nom, il ramène ses amis à l’ordre.
– La «princesse du groupe»: Étienne Moisan, à cause de sa routine qu’il doit suivre à la lettre.
– Celui qui vide le frigo: dans cette catégorie, tout le monde méritait la victoire, mais Félix Garand-Gauthier se démarque particulièrement. 
– Ceux qui ne font pas la vaisselle: «On s’entend que les frères Garand-Gauthier ne sont pas des grands laveurs de vaisselle!», lance Chénard en riant. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *