Charlesbourg Express
17:30 13 décembre 2017

Direction Europe pour Félix Lechasseur

Le footballeur de Charlesbourg Félix Lechasseur mettra le cap sur la France le 3 janvier pour défendre les couleurs de l’Iron Mask de Cannes, un club de troisième division.

Félix Lechasseur pose dans le vestiaire des Élans de Garneau devant une photo de lui.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

«C’est une opportunité en or. Au-delà du football, je vivrai une belle expérience de vie. C’est une belle occasion de voyager! Je suis content de tomber dans une organisation sérieuse qui prend soin de ses joueurs», de dire celui qui s’est magasiné de jolies conditions dans son contrat. En plus d’un salaire mensuel, les frais de ses billets d’avion et de son logement sont assumés par le club.

L’athlète de 24 ans a bénéficié des contacts de Guillaume Bourassa et d’Olivier Turcotte, deux anciens du Rouge et Or qui ont jadis évolué à Cannes.

L’ancien pivot vedette des Condors de Saint-Jean-Eudes converti en receveur de passes chez les Élans de Garneau et le Rouge et Or de l’Université Laval retrouvera sa position initiale dans le Vieux Continent.

«Ça fait un petit bout que je n’ai pas été quart-arrière [NDLR : huit ans]. Avant de partir, je vais lancer quelques ballons avec Jean-Frédéric Gagné, mon ancien entraîneur chez les Condors.»

D’ailleurs, M. Gagné, directeur du programme de football de Saint-Jean-Eudes, s’est dit très heureux de voir son poulain signer une entente en France. «C’est un petit gars travaillant qui a toutes les aptitudes pour briller là-bas. Je suis flatté de retravailler avec lui avant son départ. Lancer des ballons, il sait comment faire ça, mais on va retravailler des petits détails, comme son positionnement.»

L’athlète de Charlesbourg rejoindra sa nouvelle équipe le 3 janvier.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Devenir coach

Après la conquête de la Coupe Vanier avec le Rouge et Or en 2016, Félix Lechasseur avait choisi de renoncer à sa cinquième année d’admissibilité, préférant se tourner vers de nouveaux défis.

Il a troqué ses crampons pour devenir entraîneur des quarts-arrières au Cégep Garneau. L’entraîneur-chef, Claude Juneau fils, l’a accueilli à bras ouverts. «Ça n’a pas été une saison facile, mais mes quatre quarts-arrières ont bien progressé. Je suis vraiment satisfait.»

Il a rapidement eu la piqûre pour le métier, de sorte qu’il veut faire de cette première expérience une carrière à temps plein. À son retour d’Europe, il tentera de se trouver une place où il pourra redonner à son sport.

Jean-Frédéric Gagné le voit très bien faire cela. Il ne cache pas son intérêt de ramener l’ancien no. 18 dans son programme. «C’est un passionné. Chaque année, on discute pour voir ce qu’il pourrait faire dans notre équipe d’entraîneurs. Je suis convaincu qu’un jour, il redeviendra un Condor.»

Lechasseur a passé quatre ans avec le Rouge et Or.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *