Football
12:18 19 novembre 2017 | mise à jour le: 19 novembre 2017 à 12:18 Temps de lecture: 5 minutes

Le Rouge et Or en route vers une 11e finale nationale de la Coupe Vanier

FOOTBALL. L’équipe du Rouge et Or a mérité son billet pour une 11e finale nationale, samedi, en disposant des Dinos par 35-23 en finale de la Coupe Mitchell au Stade McMahon de Calgary.

Célébrations des champions de la Coupe Mitchell 2017.

(Photo gracieuseté – UL David Moll)

Un sac du quart de Mathieu Betts jumelé à un ballon échappé par le pivot des Dinos et repris par Laval en toute fin de match a mené au touché qui allait assurer une place aux hommes de Glen Constantin en finale de la Coupe Vanier samedi prochain à Hamilton. Le Rouge et Or y retrouvera les Mustangs de Western, champions de l’Ontario et vainqueurs des Axemen d’Acadia dans l’autre demi-finale nationale samedi.

 

C’était par ailleurs la sixième victoire du R et O en autant de duels face à Calgary lors des 10 dernières années. Les Lavallois l’ont emporté trois fois en finale de la Coupe Vanier, et trois autres fois en demi-finale canadienne, dont deux sur le terrain des Dinos. Laval avait également triomphé par 41-10 en 2011 pour enlever la Coupe Mitchell.

«Ça n’a pas été facile, on a dû faire face à beaucoup d’adversité en première demie. Il y avait peut-être un peu de nervosité là-dedans, mais nous avons réussi à demeurer dans le match. Les joueurs ont montré beaucoup de caractère et de résilience, je suis très fier d’eux», a commenté l’entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin.

«On regarde un match à la fois, donc on ne pensait pas encore à la Coupe Vanier. On doit corriger nos erreurs, parce que Western dispose d’une très bonne équipe de football. On se donne quelques heures de repos, et on recommence demain», a ajouté le pilote des Rouges.

Laval s’échappe en 2e demie

Les locaux inscrivaient les premiers points du match à leur seconde possession. Les Dinos profitaient d’une pénalité décernée au Rouge et Or pour avoir eu trop de joueurs sur le terrain lors d’un dégagement et conservaient le ballon. Quelques instants plus tard, Niko DiFonte réussissait un placement de 27 verges et c’était 3-0, pointage qui allait perdurer jusqu’à la fin du quart.

Calgary ajoutait à son avance en début de deuxième engagement. Après avoir progressé sur 74 verges, Josiah Joseph mettait la touche finale sur une course d’une verge qui faisait 10-0. Laval réduisait l’écart au milieu de l’engagement. L’attaque avait le vent dans les voiles, mais deux tentatives infructueuses de pénétrer dans la zone des buts à partir de la ligne de 1 forçaient le R et O à se contenter d’un placement de neuf verges de David Côté.

Ce n’était que partie remise. À peine 87 secondes plus tard, c’est justement le numéro 87 Jonathan Breton-Robert qui s’illustrait en captait une passe de 54 verges de Hugo Richard. L’égalité était créée. Richard échappait toutefois le ballon sur une course en fin de première demie. Ce revirement était à l’origine d’un touché des Dinos, œuvre de Jeshrun Antwi sur une course de neuf verges alors qu’il ne restait que 35 secondes au tableau. À la demie, les locaux étaient devant 17-10.

Après un simple de DiFonte sur le botté de reprise, Côté réussissait son second placement du match, un coup de pied de 46 verges qui portait la marque à 18-13 Calgary. L’offensive du R et O était sur une bonne séquence, et aidée par trois pénalités décernées aux Dinos, Laval prenait les devants pour la première fois du match grâce à un majeur de Simon Gingras-Gagnon qui captait le court relais de Richard. C’était 20-18 en faveur du Rouge et Or après 45 minutes.

Les champions du RSEQ étaient opportunistes au début du quatrième quart. Marc-Antoine Bellefroid frappait sur le ballon détenu par le retourneur Deane Leonard, ballon qui lui sortait des mains. Gabriel Ouellet, qui passait par là, récupérait l’objet et décampait sur 42 verges pour le touché. Après le converti de Côté, les Lavallois détenaient une avance de 27-18.

Calgary profitait d’un touché de sûreté, puis un dégagement de Dominic Lévesque aboutissait dans la zone des buts pour un simple. DiFonte ramenait l’écart à cinq points avec un autre botté de 47 verges qui passait entre les poteaux. Puis, alors que les Dinos tentaient une ultime poussée profondément dans leur territoire, Betts y allait de son échappé provoqué pour sécuriser la victoire. Le quart-arrière Hugo Richard, qui a complété 21 de ses 32 passes pour des gains de 258 verges et deux touchés, a hérité du titre de joueur du match.

 

(Source: Service des activités sportives UL)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *