Charlesbourg Express
14:20 16 novembre 2017

Le Bol d’Or reste à Saint-Jean-Eudes

En vertu de leur victoire de 16-0 sur les Patriotes de St-Stanislas, les Condors de Saint-Jean-Eudes ont remporté le Bol d’Or cadet pour la deuxième année consécutive.

Les cadets sont champions provinciaux pour la deuxième année de suite

Photo gracieuseté

«Ce fut un match très défensif. On ne connaissait pas beaucoup nos adversaires, mais on a rapidement vu que nous affronterions une équipe physique, rapide et athlétique», a déclaré Jean-Frédéric Gagné, responsable du programme.

La formation dirigée par Olivier Ruelland-Giguère a connu une saison quasi parfaite, ne subissant qu’un seul revers aux mains du Blizzard du Séminaire Saint-François. En saison régulière, les deux clubs ont affiché un dossier de 7-1, mais les Condors ont terminé au premier rang grâce à leur différentiel de +228, nettement supérieur à celui de leurs rivaux (+157).

«Les gars ont très bien répondu devant l’adversité en restant concentrés. Notre défensive a été intraitable et notre offensive a connu deux grosses séquenences dans les moments opportuns.»

Selon Gagné, une partie du crédit revient aux entraîneurs.

«Olivier [Ruelland-Giguère] a arrêté de jouer avec les Condors en 2006 et il est immédiatement devenu entraîneur. Il prend de plus en plus d’espace au sein du programme qu’il a à cœur.»

Défaite des juvéniles

En demi-finale juvénile, les Condors n’ont pas été en mesure de stopper la puissante machine du SSF. Mené par le porteur de ballon Kalenga Muganda, le Blizzard l’a emporté au compte de 52-3.

Jean-Frédéric Gagné a bien résumé la situation.

«Il n’y a aucune honte à perdre contre une excellente équipe et probablement contre le meilleur joueur au Canada.»

Les Condors pourraient goûter aux joies de la victoire dès l’an prochain. Le départ de Muganda vers d’autres cieux aidera, certes, mais les résultats de 2016 et 2017 amènront une bonne dose de confiance.

«Cette cohorte-là forme tout un groupe! Ce sont des travaillants ayant grandi dans un programme structuré en étant très bien dirigés.»

Les joueurs célèbrent leur championnat dans l’autobus.

Photo gracieuseté

Finalement, les atomes ont connu une saison parfaite tandis que les benjamins ont perdu en finale, par 27-24, dans un match qui a nécessité une prolongation.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *